sylvain thévoz

Contre les régressions sociales et la guerre !

Imprimer

279198227_10159775795021826_774236322685508922_n.jpegLe slogan de ce premier mai : « contre les régressions sociales et la guerre » est au cœur de l'action de la gauche, tant au niveau municipal, cantonal que fédéral.

Nous savons qu’en période de guerre (de crise), sans action encore plus résolue de la gauche, les plus pauvres s’appauvrissent et les plus riches s’engraissent.

A Genève, l’accroissement général des inégalités sociales va de pair avec les résultats exceptionnels des grandes entreprises genevoises. L’indice des prix à la consommation continue d’augmenter (+2.1% en un an) sans que les salaires ne soient adaptés. A Genève, les grandes fortunes de plus de 3 millions ont triplé depuis 2011 passant de 26 milliards à plus de 70 milliards. Pendant ce temps, les citoyens tirent la langue. 

Concernant la guerre, comme le rappelle le Comité Ukraine Genève, nous voyons avec horreur les images des populations ukrainiennes martyrisées (Boutcha). D’autres découvertes macabres nous attendent dans les jour, les semaines, les mois à venir (horreur indicible d’Azovstal), etc.

Combien de milliers de civils et de militaires vont encore être tués, mutilés, traumatisés ? Combien de viols ? Combien d'enfants orphelins ? Nous devons évidemment tout faire pour mettre fin à cette boucherie qui a déjà jeté dans l’exil plus de 5 millions de personnes. Il est clair que notre sécurité et notre prospérité dépendent de la fin la plus rapide possible de cette guerre.

A cette fin, il nous revient de tout mettre en œuvre pour ne plus acheter d’énergies fossiles à la Russie et pour interdire le transit, par des raisons sociales ayant leur siège en Suisse, du commerce de combustibles fossiles provenant d'entreprises majoritairement ou partiellement en mains de la Russie ou d’investisseurs habitant la Russie. Une pétition demande d'ailleurs que la Suisse cesse d'acheter du pétrole et du gaz russe. Merci de la signer.[1] 

Il nous revient de mettre en place une autorité de surveillance du marché des matières premières ayant pour tâche d’octroyer des licences, en garantissant l’identification des bénéficiaires économiques réels des sociétés, ainsi que de contrôler que les matières négociées ne proviennent pas de pays objets de sanctions internationales ni de zones de conflit, comme le propose l’organisation Public Eye.

Il nous revient d’accélérer les mesures destinées à promouvoir les énergies renouvelables et donc également à respecter la fin progressive de l’énergie nucléaire. Il nous faut établir des aides institutionnelles pour limiter les effets de l’inflation sur les biens de base, prendre des mesures spécifiques supplémentaires en faveur des couches pauvres de la population frappées par le renchérissement, couvrir à 100% du gain assuré le chômage partiel contraint par la renonciation aux énergies provenant de Russie ou par les effets de la guerre.

Enfin, d’accueillir dignement mais aussi dans la plus parfaite égalité de traitement tous les réfugié-e- s au sens de la Convention de 1951 relative au statut des réfugié-e-s.  

Le slogan de ce premier mai « contre les régressions sociales et la guerre » est fondamental. Il est cœur des engagements des prochains mois, avec des déclinaisons au niveau municipal, cantonal, et fédéral. Pendant que la droite continue de couver les intérêts des oligarques et des grandes fortunes louches réfugiées à Genève. Pendant qu'elle leur accorde des visas dorés et des permis d'établissement de permis de séjour de complaisance, prétendant ignorer les conséquences directes de ces largesses sur les civils massacrés. 

Ce n’est pas à la population de faire les frais des profits mirobolants des grandes entreprises. Ce n’est pas aux Genevois-es de payer le prix de la guerre. Contre les régressions sociales et la guerre !

 

[1]https://www.change.org/p/arrêtez-de-financer-la-guerre-de-poutine-arrêtez-d-acheter-du-pétrole-et-du-gaz-russes?utm_content=cl_sharecopy_33200364_fr-FR%3A5&recruiter=1263361500&utm_source=share_petition&utm_medium=copylink&utm_campaign=share_petition

www.sylvainthevoz.ch

 

 

 

Lien permanent Catégories : Genève, Humeur 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.