sylvain thévoz

Clé-de-Rive balayé, ne ratons pas le virage !  

Imprimer

Le projet de parking à Rive a été refusé ce dimanche à 63% par les habitant·es de la Ville. Balayé dans tous les quartiers, de Champel aux Pâquis, c’est la confirmation que la mobilité douce a le vent dans le dos. 

Ce résultat ouvre la voie vers des avancées majeures en termes de réduction de la pollution et du trafic en ville. Faisant suite au résultat de septembre dernier où 60% de la population avait plébiscité l’assouplissement des règles relatives à la suppression de 4’000 places de stationnement, ce résultat très clair montre que le tout-voiture a vécu et que l’espace public doit résolument être réaménagé en fonction de tous et toutes. Ne ratons pas le virage. 

 

Il va falloir travailler vite et bien pour accélérer les projets de piétonisation et le développement de la mobilité douce. La double majorité de gauche obtenue au printemps 2020 en Ville de Genève va permettre d’accélérer le rythme. Il faudra toutefois surmonter l’écueil du Canton qui, on le sait, garde la haute main sur la mobilité et les infrastructures. Serge Dal Busco souffle le chaud et le froid en termes d’aménagement, cherchant encore à ménager les SUV et les 4X4, tout en commençant à comprendre que les attentes de la population changent. Le problème demeure au Grand Conseil où une majorité de droite doit enfin prendre acte des récentes décisions populaires.

Un mot sur le premier tour de l’élection complémentaire au Conseil d’État. Fabienne Fischer a fait un score historique, face à un Conseiller d’Etat sortant, et en temps de crise de surcroit. Il lui faudra toutefois aller plus loin et rassembler plus largement, au-delà des forces de gauche, pour l’emporter le 28 mars. Elle en a les moyens et les ressources. Là aussi, un virage fondamental à négocier afin que chacune et chacun, à Genève, soit pris en compte.

Lien permanent 4 commentaires

Commentaires

  • Attention: PM a plus de force et de réseaux qu'on ne croit (qui avait prévu ce qui vient de se passer? Personne!) et Fabienne Fischer n'a pas fait un score, quelque "historique" qu'il puisse être qualifié, qui la met à l'abri d'un échec. En plus la droite et le centre, tout rancuniers qu'ils soient, ne voteront pas pour elle de manière massive sans se renier. C'est le piège... L'abstention sera leur refuge, ce qui risque bien de profiter à PM. S'il passe, il faudra ravaler sa salive et réinventer un modus vivendi au CE et au GC et dans les réseaux.

  • De bonnes paroles si ce n'est qu'elles cachent vos contradictions sur le noeud ferroviaire genevois, problème écologique majeur des décennies à venir, sur lequel votre silence, silence de la gauche en général et de l'ATE ! en dit long !

  • Ne vous emballez pas ! Il y a dans ce refus autant les anti-bagnoles primaires, que ceux qui ne trouvaient pas légitime un parking entouré de...parkings et, surtout, ceux qui refusent catégoriquement de perdre à nouveau un boulevard à Genève.

    Pour avoir une bonne idée, il faudrait faire voter sur un beau boulevard à 6 pistes flanqué d'arbres, à la manière barcelonnaise, et je vous parie que l'acceptation serait plus forte que pour les Clé-de-Rive.

    Et enfin, je vous rappelle qu'il n'y a pas si longtemps, ce sont les 50 premières rues piétonnes qui ont été balayées. Si je me souviens bien, avec un score similaire.

  • "ne ratons pas le virage !"
    A pied le danger devrait être minime.

Les commentaires sont fermés.