sylvain thévoz

Claquer 24 milliards pour s'envoyer en l'air dans des avions de galas ? C'est non merci!

Imprimer

avions,combat,suisse,dépenses,covid-19,armée,neutralité

Comme si le monde n'avait pas changé, comme si les menaces n'avaient pas évolué, la droite veut nous faire  croire qu'il faut absolument renouveler notre flotte d'avions de galas comme les ménages renouvellent leurs voitures ou leur téléphone portable, par "automaticité".

Il faudrait continuer à faire ce que l'on a fait de tout temps, comme au bon vieux temps de la guerre froide où l'ennemi, le rouge, était bien identifiée, et les vaches bien gardées: acheter pour minimum 18 milliards de francs des coucous de salon pour que notre panoplie de défense soit tip top en théorie, et que nos officiers aient fière allure.

La droite qui défend ce projet fait penser à un assureur retors qui fait une clause d'automaticité de renouvellement sur un produit obsolète. En gros, vous continuez à payer jusqu'à la fin de vos jours pour quelque chose dont vous n'avez jamais eu besoin mais pour lequel de beaux parleurs vous assurent que "l'on n'est jamais trop prudents" et que ce n'est pas si cher payé. A cette rhétorique dépensière il est temps de dire STOP. 

La droite qui mégote sur les dépenses sociales est au garde à vous devant les lobbys de l'armement. Mais le monde change, même si certains ne l'ont pas vu venir. Les défis actuels sont sociaux, économiques, écologiques. Et la sécurité n'est pas l'affaire de turbo-réacteurs, mais de proximité. Défendre l'achat de nouveaux avions de luxe dont l'inutilité est démontrée, c'est mener une guerre de retard. 

 

La Suisse, petit pays neutre au cœur de l'Europe, entretient d'excellentes relations avec son voisinage, ne participe ni à l'OTAN ni à quelque lointaine guerre néocoloniale. Elle n'a pas besoin d'avions de galas.

Par contre, elle a besoin de moyens pour lutter contre les cyberattaques, l'espionnage, le terrorisme et pour combattre la précarité grandissante de sa population. 

 

La crise du Covid-19 va pousser de nombreux pays à revoir leurs priorités. Il en est de même en Suisse. Notre modèle de défense aérienne, datant encore de la guerre froide, a fait son temps. Les nouveaux avions de galas coûteraient 18 milliards de francs au total, selon une estimation du Département fédéral de la défense (DDPS). En plus des coûts d’acquisition de 6 milliards de francs, près de 12 milliards viendraient s’ajouter pour la maintenance des jets pendant toute la durée de leur utilisation. [1] Pour le GSsA, l'addition totale serait même plus proche des 24 milliards![2] Peut-on vraiment se payer un tel bien de luxe aujourd'hui ? La réponse est limpide : non. 

 

A l'année longue, la droite veut nous fait croire à sa morale budgétaire et à son idéologie d'austérité pour scier les budgets. Et c'est elle qui maintenant veut notre vote pour de nouveaux avions de galas? Quelle sinistre comédie.

Au moment où la Suisse vit l'une des pires crises de son histoire, où des moyens doivent être investis d'urgence dans les domaines de la santé, du social, de l'économie, de la protection face aux catastrophes ou de lutte contre le changement climatique, acheter de nouveaux avions de combat est un luxe désuet que l'on ne doit pas se permettre. Que la droite veuille encore, en 2020 dépenser des milliards pour... un salon de l'automobile et des meeting aériens, c'est totalement anachronique.

Dépenser de l'argent pour moderniser un mode de défense obsolète, c'est jeter de l'argent public par les fenêtres.

Claquer 24 milliards pour s'envoyer en l'air dans des avions de galas? C'est non, merci. La fête est finie. 

Gardons les pieds sur terre et refusons, le 27 septembre, ce caprice militariste d'un autre temps.

 

 

[1] https://www.tdg.ch/les-nouveaux-jets-couteraient-18-milliards-574000585177

[2] https://www.avionsdecombat-non.ch

.....

www.sylvainthevoz.ch

Commentaires

  • Alors les camarades gauchos vous voulez toujours supprimer l'armée suisse ? Logique puisque vous soutenez l'armée rouge !!

  • Il vaut mieux avoir des avions quand on n'en a pas besoin que ne pas en avoir quand on en a vraiment besoin. Parce que les menaces n'ont pas "évoluées", oui il y en a de nouvelles, qui s'ajoutent simplement aux anciennes.

  • Nous avons chacun le droit d'être pour contre un sujet.
    Rappel nous votons pour un crédit de 6 milliards (ce qui est déjà beaucoup) et non de 24 milliards.
    Vous avez le droit de faire un blog et de raconter n'importe quoi, mais malheureusement dans votre cas ça vous sert surtout à diffuser de fausses informations avec des arguments qui confondent volontairement achat d'un bien et de son entretien. Un conseil : Prenez des cours de comptabilité.

  • @boccard Ce n'est pas moi qui donne le chiffre de 18 milliards, c'est le Département fédéral de la défense (DDPS) qui estime que les nouveaux avions de combat coûteraient 18 milliards de francs au total. En plus des coûts d’acquisition de 6 milliards de francs, près de 12 milliards viennent s’ajouter pour la maintenance des jets pendant toute la durée de leur utilisation.' Pour le GSsA l'ardoise serait plus proche des 24 milliards. Eh oui quand on achète quelque chose de nouveau il faut prévoir l'entretien et le budgétiser. Quand vous calculez pour acheter une nouvelle voiture, vous imaginez que vous n'aurez plus besoin d'y mettre d'essence et l'entretenir, vous ? L'honnêteté c'est de parler du vrai coût global de ces avions pas nous faire croire que c'est un achat one shot et on en parle plus. Dire que le coût est de 6 milliards et après on s'en fout est irresponsable. Je prends tous les cours de comptabilité que vous voulez mais je vous invite à en suivre de gestion. Dire que les 12 milliard ( ou 15 ou 20 qui sait... ) seront pris sur le 'budget ordinaire de l'armée et faire comme si cela ne courait rien est malhonnête. Rien n'oblige à dépenser cet argent. Il est évidemment plus que temps de faire des économies dans le budget de l'armée et comme ces avions de galas ne sont pas prioritaires, c'est avec soulagement que ces budgets militaires pourront être revus à la baisse ces prochaines années et les sommes ainsi épargnées attribués à d'autres secteurs clés où l'urgence est patente et les menaces autre chose que des chimères : social, santé, recherche, économie. Merci de votre soutien afin d'aller dans ce sens, afin que nos enfants et petits enfants ne paient pas durant des décennies pour ces avions https://www.tdg.ch/les-nouveaux-jets-couteraient-18-milliards-574000585177

  • Vu les violations répétées de la Turquie de l’espace aérien grec et de l’inaction de l’UE, c’est en effet une lumineuse idée de ne pas remplacer notre flotte de FA 18.

    Nous avons bien grillé 2 milliards dans un RER qui passe toutes les trente minutes et que personne ne prends.

    N’est-ce pas la gauche qui nous serine que la dette n’est pas un problème . Faudrait savoir.

  • "L'honnêteté c'est de parler du vrai coût global" Depuis quand le PS est honnête ? Je vous rappelle que le PS, dans sa malhonnêteté habituelle, n'a pas respecté l'élection démocratique (c'est cela qui les gênes) de Francis Matthey, socialiste neuchâtelois , au Conseil Fédéral en 1993. Le PS a obligé l'assemblée fédérale d'élire Dreifuss sans autre choix ! Depuis cette élection le peuple suisse subit des augmentations de primes d'assurance maladie alors que cette femme avait promis aucune augmentation et, pour certains, une baisse des primes ! Comme de coutume le PS a menti au peuple et prouve qu'il est incapable de tenir ses promesses. Cela ne leur pose aucun problème puisque les élus-es ainsi que les électeurs de ce parti sont pratiquement tous fonctionnaires et que l'Etat leur paie leurs primes !

  • Vous vous plaignez de ce montant ? Combien de milliards de francs, euros ou dollars le monde a donné pour l'aide au développement de l'Afrique ? des centaines ou milliers de milliards qui ne servent à rien sauf a remplir les poches des potentats africains dont la majorité est socialiste ! Je vous rappelle que l'Internationale socialiste livre tous les noms de ces voyous !

  • Je suis pour une armée, surtout qu'on s'avance dans l'inconnu.
    La philosophie de l'aviation issue de la guerre froide me laisse perplexe.
    Quelle stratégie pour notre aviation ?

    Je verrai plus d'intérêts pour des défenses anti-missiles, même si les missiles supersoniques déjouent les défenses.

    Mais si notre aviation s'inclue dans une défense européenne, j'y trouve une logique.

    En dehors de faire la police, j'ai du mal à percevoir l'utilité dans une guerre moderne.

    Je ne suis pas convaincu par nos stratèges militaires et de leur perception du monde réel.

  • Merci,

    Avec des tels "argument" vous avez convaincu la très grande majorité de voter OUI à l'achat de ces avions indispensables pour la protection de notre espace aérien.

  • Ce n`est pas tant le fait d`économiser ces 24 milliards qui est important, mais de mettre un point final a ce genre de dépense en créant une nouvelle attitude durable: non, on n`a pas besoin de ca et on n`en achetera plus jamais tant qu`il ne sera pas prouvé le contraire.

  • Concretement, il s`agit d`acheter entre 35 et 40 pétoires volantes flambant neuf pour remplacer les F/A-18. En cas de votation, je soutiendrai ceux qui réclament la suppression de ce projet d`achat, tout en déplorant le manque de nuance: 35-40 avions, c`est manifestement trop pour une force de police aérienne et trop peu pour une force aérienne militaire efficace. Je m`étonne que l`opposition a cet achat ne propose pas plutot de réduire le nombre d`avions achetés a ce que requiert UNE FORCE DE POLICE AÉRIENNE SUISSE, c`est a dire probablement pas plus (et plutot moins) du tiers de ces 35-40 machines.

  • Vous avez raison Mr Topo. Claquons 24 milliards pour dormir le matin et élever une génération dans l'oisiveté......le social c'est génial.

    PS : vous ne publiez pas de réponse qui soit contre vos idées.....la démocratie socialiste.

Les commentaires sont fermés.