sylvain thévoz

L’avenue de la Paix, la malfamée (27/04/2022)

Genève,av.de-la-Paix-15.jpegC’est une fort belle avenue. Elle borde l’Organisation des Nations Unies, longe le Comité international de la Croix-Rouge, embrasse la place des Nations et sa chaise brisée, symbole du refus des mines antipersonnel et des armes à sous-munitions. A l’arrière de la place des Nations, une pierre sombre commémore les massacres de Srebrenica. Cette pierre commémorative appelée «Kamen Spavac» («pierre dormante»), a été offerte à la Ville de Genève par l'Association culturelle des Bosniaques de Genève. A côté d’elle, une stèle commémorative rappelle le génocide rwandais. L’avenue de la paix accueille également une statue de Gandhi, guide spirituel et apôtre de la non-violence.

Cette avenue relie deux institutions vouées à la recherche de la paix dans le monde : le Palais des Nations Unies et celui du Bureau international du travail, aujourd'hui occupé par une autre institution internationale, l’Organisation Mondiale du Commerce.

Elle est belle cette avenue de la Paix ! Elle est pleine de symboles forts, de rappels à l’histoire, de refus de l’injustice. Autour d’elle, une multitude de grandes organisations internationales ont leur siège. L’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle, l’Union Internationale des Télécommunication, le Haut-Commissariat des Nations-Unies pour les réfugiés entre autre y voisinent. Ils font du multilatéralisme l’essence de leurs actions. Si l’on descend en l’avenue, on dépasse l’Organisation Mondiale de la Météorologie, avant d’arriver à l’OMC. Et puis ?  La statue de James Vibert nommée : « l’effort humain », les galets et le bleu du lac, puis l’horizon et le monde.  

 

La Paix a tout pour plaire, mais voilà qu’un hôte malfamé y figure comme hôte incongru et irascible. Il est installé au numéro 15, comme une tache de sang sur un drap blanc. Si un poète en avait le pouvoir, il éloignerait l’avenue de la Paix de cette mauvaise fréquentation. Il l’inviterait à faire un virage, à rebrousser chemin, ou à se glisser sous terre par un tunnel juste avant de croiser le sinistre lieu. Pauvre paix, contrainte d’accueillir en son sein la représentation d’un chef maffieux à l’impérialisme génocidaire : un criminel de guerre dont les derniers méfaits se nomment Tchétchénie, Gérogie, Syrie et Ukraine.    

 

Non, cette représentation n’a rien à faire le long de l’avenue de la paix, elle en salit le nom. Tant qu’elle ne cessera pas ses opérations de guerre, de morts et de ravage, elle devrait être invitée à s’en tenir à distance, à déménager ailleurs. A côté de l'église de la Madeleine tiens, où passent les rues du Purgatoire et Toutes-Ames, et la rue d'Enfer. Autrefois, il y avait encore la rue des Limbes et la rue du Paradis. Que cette représentation déménage là, le temps qu’elle choisisse si elle veut être du côté des vivants et des mots, ou du silence et des morts.

 

Tant que les Tolstoï, Akhmatova, Maïakovski, Mandelstam seront trahis par les bourreaux au pouvoir, qu’a à faire cette représentation avec l’avenue de la paix ? – Rien. Qu’à à dire la Russie à la Paix, tant qu’elle bombarde à tour de bras des populations civiles, des enfants, les laissant mourir de faim ? – Rien. Rien. La Russie n’a rien à faire à la rue de la Paix. Qu’a à faire l’avenue de la Paix avec la Russie ?- Tout. Tout. Une oeuvre de conviction et persuasion.  

..................................

www.sylvainthevoz.ch

 

Ce texte est paru originellement dans le journal "La Feuille de Trèfle. "La Feuille de Trèfle" informe et interpelle le public, suscite échanges et dialogue et redonne une identité sociale aux rédacteurs, dessinateurs et vendeurs. La vente à la criée procure quelques ressources à des personnes démunies.  https://carrefour-rue.ch/feuille-de-trefle-le-numero-de-l...

Tous les jeudis à 17h devant la Mission Russe (10 avenue de la Paix), le Comité Ukraine Genève manifeste pour demander l'arrêt de la guerre et des crimes contre les civils ukrainiens. https://comite-ukraine.ch

 

22:21 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |  Imprimer | | |