sylvain thévoz

Slalom (très) spécial au jardin anglais (05/12/2021)

thumbnail.jpgDes associations ont mis le doigt avec raison sur le problème de la piste cyclable qui permet bon an , mal an de traverser le pont du Mont-Blanc.[1]

Trop petite, ne permettant pas les dépassements, mal coordonnée avec les feux de signalisation, tristement monodirectionnelle alors qu'elle relie deux pistes bidirectionnelles. Bref, mal fichue, elle possède toutefois l'avantage d'être en site propre. Avant celle-ci au jardin anglais, c'est la jungle.

Les piétons, les poussettes, les vélos y sont jetés pêle-mêle sur un bout de bitume encore réduit à peau de chagrin par l'ouverture du marché de Noël du 18 novembre au 26 décembre. Des milliers de personnes se pressent là. Elles débouchent directement dans le flux cyclistes, obligeant cyclistes et piéton-ne-s à un slalom pour le moins spécial et très dangereux.  

thumbnail1.jpgCette cohabitation forcée est dangereuse pour tout le monde. Qui a eu cette idée de contraindre les cyclistes à rouler au milieu des piéton-ne-s, des enfants? Qui oserait mettre la porte d'un bar ou d'une école directement au pied d'une route ? 

Alors que l'Etat colle [2], et à raison, des amendes aux deux routes motorisées qui se parquent sur les trottoirs... il aménage et orchestre les chocs entre cyclistes et piéton-ne-s sur un mètre cinquante de bitume. On marche sur la tête. 

Ici l'État amende les cyclistes qui roulent sur des trottoirs...  là elle les oblige à les  emprunter, les sanctionnant s'ils ne le font pas. Pas de logique, pas de concertation. Tout ça pour ne pas toucher aux 6 pistes (!) de la double autoroute urbaine de Pictet de Rochemont. 

Quiconque passe au jardin anglais, que ce soit à pied ou en vélo, frissonne. Le risque d'accident y est permanent. Il est évité quand les piéton-ne-s s'écartent sur le bas côté et les cyclistes ralentissent jusqu'à mettre pied à terre. 

Pourquoi ne pas faire marcher les piétons sur le pont du mont-blanc au milieu des voitures, si la logique est vraiment la mixité. Cet espace aussi pourrait être partagé. L'établissement de sites propres pour chaque mode de déplacement ne semble malheureusement pas encore d'actualité. Les usagers de la route les plus vulnérables soient invités par nos autorités à s'entrechoquer pour préserver de vastes espaces aux véhicules motorisés. 

Ce slalom (très) spécial au jardin anglais est anachronique et dangereux. Il est l'illustration parfaite de la circulation à Genève. Pas de vrais choix, pas de priorité donnée, une complaisance envers le tout bagnole et 30 ans de retard au compteur dans les aménagements. Le bilan: un Conseiller d'Etat qui manque de capacité de convaincre, ménage la chèvre et le chou sur le dos des usagers les plus vulnérables. Ces derniers en payent le prix fort. 2021 est une année record en terme de mortalité sur les routes.  Hasard ou responsabilité engagée?

 

 

[1]https://www.actif-trafic.ch/aktuell/medienmitteilungen/20...  

[2]https://www.tdg.ch/geneve-inflige-6200-amendes-aux-motard...

 

............................

www.sylvainthevoz.ch

06:05 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |  Imprimer | | |