sylvain thévoz

Une initiative contre la crise (23/11/2021)

fiscalité,richesses,durabilité,social,santé,emploiL’initiative cantonale « Pour une contribution temporaire de solidarité sur les grandes fortunes » prévoit la mise en place d’un impôt temporaire de solidarité sur la part des fortunes imposables qui dépasse 3 millions de francs, afin de permettre aux collectivités de faire face aux conséquences de la crise. Cette initiative, portée par toute la gauche et les syndicats vise à renforcer la classe moyenne, les petites et moyennes entreprises. La population est invitée à la signer largement. https://www.ps-ge.ch/wp-content/uploads/2021/09/IN-FISCAL...

 

 

 

 

Il est établi que la répartition des richesses est aujourd’hui totalement disproportionnée au sein de la population. À Genève, deux pourcents de la population possèdent 63% des richesses. Si, en 2011, la fortune totale des plus riches représentait 46% des richesses totales, moins de 10 ans plus tard, en 2018, cette proportion passe à 63% ! De quoi faire douter de la sincérité de ceux qui prétendent que Genève est un « enfer fiscal ». Les grandes fortunes continuent d’affluer en masse à Genève ! Pourtant, en regard de leur potentiel fiscal, elles contribuent peu au pot commun. Notre canton est attractif pour son cadre, sa sécurité, ses commodités, toutes choses entretenues par l’impôt et payées par l’État. Nous voulons que cela continue, qu’aucune famille ou entreprise n’ait à partir ailleurs parce qu’elle n’arrive plus à se loger ou que la paix sociale et la sécurité ne sont plus assurées.

 

A Genève, le nombre de personnes sans fortune continue d’augmenter. 71% de la population n’a pas de fortune imposable. 40% de la population n’a même pas de fortune du tout, et donc aucun moyen de faire face à un coup dur. Genève est l’une des villes les plus chères et les plus prospères du monde. Elle a pourtant l’un des taux de pauvreté le plus élevé de Suisse. Il n’est pas juste que la classe moyenne soit sous pression pour assurer la solidarité, ni qu’elle voie ses prestations rognées, alors que de grandes fortunes sont protégées.

 

Le Covid a terriblement impacté la population. Des ménages ont vu leur revenu s’effondrer et se sont endettés pour régler leurs factures. Le chômage a augmenté, en particulier chez les jeunes. Des élèves ont fortement souffert de la fermeture des écoles. Des milliers de personnes ont fait appel à l’aide alimentaire pour se nourrir. L’isolement des aînés a augmenté. C’est un fait, les plus fragiles paient le prix maximal de cette crise.

 

Que propose concrètement l’initiative ? Que les fortunes imposables de plus de 3 millions assurent une contribution de solidarité de 2.5 pour mille durant 10 ans. Effort modeste, que certains réclament volontairement d’ailleurs. Mais aussi, que les déductions sociales sur la fortune soient triplées, afin de favoriser les contribuables propriétaires de leur logement et se situant au bas de l’échelle des fortunes. Enfin, que les indépendants, dont la fortune est investie dans leur entreprise, voient leur déduction passer de 500'000.- à 1.5 million. Cela donnera un bol d’air bienvenu aux travailleurs et travailleuses, aux entreprises.

Selon les estimations, la contribution temporaire de solidarité sur les grandes fortunes rapportera annuellement environ 350 millions au canton et 85 millions aux communes (dont 35 millions à la ville de Genève). Cela permettra d’assurer les prestations pour la population, renforcer le tissu économique, équilibrer les charges fiscales. Pour toutes ces raisons, je signe ! Et vous ?

https://www.ps-ge.ch/wp-content/uploads/2021/09/IN-FISCAL...

 

.................

www.sylvainthevoz.ch

12:51 | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : fiscalité, richesses, durabilité, social, santé, emploi | |  Facebook |  Imprimer | | |