sylvain thévoz

Un bon budget pour la Ville et pour ses habitant-e-s! (11/12/2020)

conseil municipal, Ville de Genève, politique Ce samedi 12 décembre, dès 8h du matin, le Conseil municipal de la Ville de Genève entamera son long marathon budgétaire.[1] Avec une double majorité de gauche au Conseil municipal et au Conseil administratif, le vote du budget devrait être une formalité. Les subventions sont assurées, les prestations à la population garanties, les mécanismes salariaux protégés, et le déficit maximal prévu par la loi sur l’administration des communes à -49,3 million atteint, ce qui permet de maintenir le rôle fondamental de la commune face à cette crise extraordinaire. Le projet de budget 2021 est un bon budget qui permet de lutter contre la crise sociale et sanitaire. Sauf que…

Sauf que la droite ne semble pas prête à prendre ses responsabilités, comme elle a su le faire au niveau cantonal, en votant un budget largement déficitaire (-846,9 millions !), avec un pacte gouvernemental (PS-PLR-PDC-VERTS-MCG) qui a admis qu’en période de crise, le pire qu’il pouvait arriver était d’entamer l’année sans budget, avec les 12e provisionnels, en rajoutant de l'incertitude à l'incertitude et des lourdeurs administratives à des difficultés. De plus, au conseil municipal, pas moyen de se faire remplacer, quelques voix qui manquent, des absent-e-s, cela peut faire une différence et une majorité basculer. Chaque voix compte. Mais durant cette période difficile, nul-le n’est à l’abri de tomber malade…

Le PDC Ville de Genève semble pour l’instant manquer à l’appel. Alors que la magistrate PDC Marie Barbey-Chappuis siège à l’exécutif, que ce parti a laissé tomber le C de Chrétien pour celui du Centre, son positionnement en Ville semble pourtant encore étrangement aligné sur la droite dure. Le PDC Ville de Genève va-t-il se montrer responsable, comme son grand frère cantonal, ou jouer avec le feu sur ce premier budget de législature ? Il est plus que jamais nécessaire qu’une majorité stable, raisonnable et forte s’affirme en Ville. La position combattive d’Ensemble à Gauche au niveau cantonal peut se comprendre par le gel des annuités qui était imposé aux fonctionnaire cantonaux… mais rien de tel en Ville ne semble inviter à dupliquer cette position politique, la fonction publique municipale ayant ses mécanismes salariaux garantis dans le projet de budget 2021.

Si le PDC s’efface et si Ensemble à Gauche refuse, le vote du budget pourrait tanguer. Un scénario catastrophe ? Pour les habitant-es, assurément ! La Ville a besoin d’un budget pour fonctionner en 2021. À chacun-e de prendre ses responsabilités. Chaque voix compte, on l'a dit, lors du vote d’un budget.

Les processus budgétaires sont toujours soumis à certaines dynamiques aléatoires. Alors que la crise fait rage, que les attentes et les besoins de la population sont immenses, plus que jamais, il revient aux élu-e-s d’être solidaires et responsables, et de mettre en oeuvre l'une des vertus cardinales de la politique en Suisse, le consensus, particulièrement en temps de crise extrême.   

 

[1]https://conseil-municipal.geneve.ch/conseil-municipal/con...

 

.............................

www.sylvainthevoz.ch

18:18 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |  Imprimer | | |