sylvain thévoz

Topo Thévoz

  • Stop à la stigmatisation "des jeunes"

    Imprimer

    logo200.pngDans Le Matin Dimanche, le magistrat de la police et de la santé Mauro Poggia s’en est pris aux jeunes. Il a mis en garde contre la tenue de "rave parties" les interprétant comme "zones de non-droit" et a déclaré qu'il y a : "de plus en plus de groupes de jeunes, sur le territoire genevois, qui n'ont aucun respect pour l'autorité". Cette façon de stigmatiser les jeunes n'est pas acceptable. 


    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Air du temps, Genève, Humeur 1 commentaire
  • Joyeux quatre août à toutes et tous !

    Imprimer

    IMG_2969.JPGCe premier août pas comme les autres nous a permis de repenser les bases qui fondent notre vivre ensemble, nous interroger sur ce qui nous lie et ce que doit être l'avenir de la Suisse. Les discours ont été nombreux, les prises de positions ambitieuses, à l'occasion d'un premier août forcément marqué par la crise du Covid-19. Notre présidente de la confédération, Simonetta Sommaruga, a remercié les Suissesses et les Suisses pour leur solidarité pendant la pandémie. Elle a appelé samedi chacune et chacun à prendre ses responsabilités face à une nouvelle hausse des infections liées au Covid-19.[1] A Genève, la Ville a organisé un événement original cette année en répartissant les festivités sur huit sites différents avec arts de rue, musique et performances, ainsi qu’une partie officielle dont l'invitée d’honneur était la vice-présidente de la section genevoise de l’Association suisse des infirmières et infirmiers, Mme Patricia Borrero. Cette dernière a rappelé le rôle crucial joué par les infirmières et infirmiers, les risques pris par les soignant-e-s dans des conditions de travail extrême.

    Aux côtés des infirmières et infirmiers, il faut encore rappeler le rôle joué par les employé-e-s des transports publics, des supermarchés, des pharmacies, des corps de la police ou des pompiers, de la voirie; des enseignant-e-s ayant donné des cours à distance, des facteurs ayant apporté des colis à domicile, etc. Cet engagement sans faille doit se marquer par de meilleures conditions de travail pour ces corps de métier et davantage de reconnaissance.

    Lire la suite

    Lien permanent 3 commentaires
  • Un premier août pour se souvenir de l’avenir

    Imprimer

    51108324-C3B1-43D6-BC46-E831B05D9203.jpegLe préambule de notre constitution suisse est parmi l’un des plus beaux textes qui soit. C’est une grande joie de revenir se placer face à lui à l’occasion de la fête nationale. Tout d’abord, parce qu’il contient le rappel d’une transcendance. A l’heure où le court-termisme, la consommation effrénée, l’effacement de soi ou l’orgie narcissique nous oppressent, ce texte nous replace dans une histoire dont l’individu n’est pas la seule mesure. Il nous rappelle à notre existence transitoire et à notre humilité. Il nous invite à être avant tout les relais actifs d’une entité qui nous dépasse.  

     

     

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Genève 6 commentaires
  • Menace et peur doivent laisser place aux preuves de solidarité

    Imprimer

    48a2298c-6002-453a-a2af-a4b3e06d2610.JPGL’obligation du port du masque dans les lieux publics est une évidence qui ne devrait pas faire débat. Pourtant, un certain nombre de citoyen-ne-s la remettent en question. Les débats sont devenus tendus et même acrimonieux à ce sujet depuis l’annonce du Conseil d’État d’obliger le port du masque dans les commerces à dater de ce mardi 28 juillet. 

    Ostensiblement, une ligne de fracture se marque entre les pro et anti masques. Cela est regrettable. Notre société n’a pas besoin d’une telle fracture, au moment où l’unité et l’engagement de toutes et tous contre la maladie et ses terribles répercussion sociales et économiques doit se poursuivre. L'important étant de parvenir à faire baisser le nombre de nouvelles contaminations.  

     

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Genève, Humeur 3 commentaires
  • L'appétit insatiable du gouvernement turc

    Imprimer

    116131957_10217144027144913_1036014811294155808_o.jpgComme le rappelle un communiqué de presse de la communauté arménienne de Suisse, lors de la nuit du 12 juillet 2020, l’Azerbaïdjan a lancé une attaque militaire contre le territoire de la République d’Arménie. A la clé : des pertes humaines dans les deux camps. Le gouvernement azéri a menacé de bombarder la centrale nucléaire arménienne de Medzamor, près de la capitale Érévan, ce qui équivaudrait à un crime contre l’humanité. La Turquie, dès le premier jour des attaques, a affirmé qu’elle apporterait un soutien inconditionnel à l’Azerbaïdjan. Elle a depuis réitéré cette position. Lundi 13 juillet, dans une interview,  donnée à la chaîne TRT Haber, le Ministre des affaires étrangères turc, M. Mevlut Cavusoglu a affirmé que "la Turquie est aux côtés de l'Azerbaïdjan, avec tous ses moyens".

    Selon la communauté arménienne de Suisse, des centres d’enrôlement auraient été ouverts à Afrin au Nord de la Syrie, de même qu’à Raju, pour recruter et transporter des djihadistes en Azerbaïdjan. Les Arméniens de Suisse ont demandé au Conseil fédéral de condamner fermement cette tentative de déstabilisation dans le Caucase du Sud et dans tout le Moyen Orient. Une manifestation pacifique en soutien à l'Arménie est prévue ce mardi 28 juillet à 12h à Genève sur la place des Nations. 

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Genève, Humeur 1 commentaire
  • Claquer 24 milliards pour s'envoyer en l'air dans des avions de galas ? C'est non merci!

    Imprimer

    avions,combat,suisse,dépenses,covid-19,armée,neutralité

    Comme si le monde n'avait pas changé, comme si les menaces n'avaient pas évolué, la droite veut nous faire  croire qu'il faut absolument renouveler notre flotte d'avions de galas comme les ménages renouvellent leurs voitures ou leur téléphone portable, par "automaticité".

    Il faudrait continuer à faire ce que l'on a fait de tout temps, comme au bon vieux temps de la guerre froide où l'ennemi, le rouge, était bien identifiée, et les vaches bien gardées: acheter pour minimum 18 milliards de francs des coucous de salon pour que notre panoplie de défense soit tip top en théorie, et que nos officiers aient fière allure.

    La droite qui défend ce projet fait penser à un assureur retors qui fait une clause d'automaticité de renouvellement sur un produit obsolète. En gros, vous continuez à payer jusqu'à la fin de vos jours pour quelque chose dont vous n'avez jamais eu besoin mais pour lequel de beaux parleurs vous assurent que "l'on n'est jamais trop prudents" et que ce n'est pas si cher payé. A cette rhétorique dépensière il est temps de dire STOP. 

    La droite qui mégote sur les dépenses sociales est au garde à vous devant les lobbys de l'armement. Mais le monde change, même si certains ne l'ont pas vu venir. Les défis actuels sont sociaux, économiques, écologiques. Et la sécurité n'est pas l'affaire de turbo-réacteurs, mais de proximité. Défendre l'achat de nouveaux avions de luxe dont l'inutilité est démontrée, c'est mener une guerre de retard. 

     

    Lire la suite

  • Pour le respect des travailleuses et travailleurs étranger-e-s !

    Imprimer

    RYEQfFBxWmzizIE-800x450-noPad.jpgNazanin est née en 1991. Plus connue sous son deuxième prénom Helia, elle a vécu à Genève avec ses parents de 2000 à 2004. Elle est retournée en Iran, puis est revenue en Suisse en 2011 pour y faire des études d'infirmière à la HES-SO de Neuchâtel. Elle a reçu son diplôme en 2017. Depuis, elle a obtenu divers emplois dans son domaine professionnel, sans jamais se voir octroyer un permis de séjour. Aujourd'hui, elle est menacée d'expulsion, alors qu'elle était en première ligne durant la crise du Covid-19. Une pétition a été lancée pour que les autorités interviennent. [1]


    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Genève, Humeur 0 commentaire
  • Utiliser le Covid-19 comme un accélérateur

    Imprimer

    186caafc-954e-4a94-9631-0289e35d028d.jpgSelon un article paru dans le journal Le Monde du 10 juillet, les « experts » interrogés par les médias sur le Covid-19 et ses conséquences étaient à 80 % des hommes.[1] Cette absence de parité est le fruit d’une longue histoire : les femmes ont, pendant des siècles, été exclues du monde de la connaissance, mais aussi de l’espace public. Pensez à la crise, évoquez les figures ayant occupé l'espace médiatique ces derniers mois, et vous verrez une longue galerie masculine se dérouler.[2] 


    Lire la suite

    Lien permanent 0 commentaire
  • Un été pas comme les autres

    Imprimer

    XSJZ5098.jpegLe Covid-19 bouleverse nos habitudes et nos rythmes sociaux. Quel visage aura notre ville cet été? Les Genevois-es partiront-ils à l'étranger en vacances ou, crise économique et sociale oblige, resteront-ils davantage à Genève? Les personnes migrantes, indispensables à l'économie genevoise, qui traditionnellement privilégient le retour au pays pour retrouver leur famille durant la saison estivale, prendront-ils le risque de voyager au loin ?  Prendront-ils le risque de s'exposer à une mise en quarantaine à l'aller ou/et au retour, aux risques sanitaires liés? Les difficultés économiques vont rendre tout déplacement plus onéreux. Cela va contraindre de nombreuses personnes à ne pas bouger. Cela risque de changer le visage de notre ville et exiger davantage de réactivité de l'administration et des associations, à une période de l'année où, traditionnellement, tout ralentit. 


    Lire la suite

  • Qui penserait à vider les réservoirs de son bateau avant une périlleuse traversée ?

    Imprimer

    80fa48514c8f2120dfad5773bc610736.jpgLes organisations engagées dans les domaines de l’aide alimentaire, des aides sociales, de la santé, de l’asile ou de la lutte contre les violences sexistes ont fait un travail incroyable. Les associations impliquées dans la prise en charge des besoins sociaux et sanitaires des populations précarisées ou fragilisées par la crise économique et sociale ont lutté d'arrache pied en première ligne et continuent de le faire. Engageant des ressources importantes, puisant dans des budgets extraordinaires, impliquant leur personnel pour assurer des permanences, ces entités ont fait un travail fantastique et sauvé des vies.  

    Les fonctionnaires (de la santé, police, social, administration) ont courageusement fait face et sauvé des vies.  Il faut leur rendre hommage. Mais il faut surtout leur donner les moyens de poursuivre leur action. Or, que nous annonce la cheffe des finances du Canton : "Il faudra se serrer la ceinture en 2021 et diminuer les dépenses de l'État".[1] Cette décision politique est à rebours du bon sens. Et les applaudissements de 21h résonnent comme un funèbre écho aux propos de la grande argentière au sujet du budget 2021. 

     

     

    Lire la suite

  • Un enfant qui a faim, on ne lui demande pas son titre de séjour, on lui donne à manger

    Imprimer

    IMG_6577.jpegAlors qu’au plus fort de la crise du Covid-19 une unanimité se dessinait pour rappeler que personne ne devait être laissé de côté, on voit aujourd’hui des groupes à droite et à l’extrême droite de l’échiquier politique travailler pour en laisser tomber le plus grand nombre. La mise en cause du projet Papyrus dans un reportage de la RTS la semaine passée salit le remarquable travail des associations et des syndicats.[1] Pour rappel : l’action Papyrus a permis de régulariser la situation de 2390 résident-e-s du canton de Genève. Cette opération doit évidemment être reconduite. Les associations et les syndicats ont immédiatement rappelé que les allégations colportées dans ce reportage risquaient de porter discrédit sur l’opération dans son ensemble.[2] Selon eux, les faiblesses de l’Office Cantonal de la Population et des Migrations (OCPM) en termes d’effectifs ou de compétences ne relèvent pas de l’Opération Papyrus, mais sont davantage structurels. Papyrus est d’évidence une avancée importante pour le droit des personnes migrantes et pour l’état de droit. Pourquoi certains veulent-ils le salir maintenant ?

     

     

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Genève 0 commentaire
  • Il n'y a pas d'innocence, il n'y a que des choix

    Imprimer

    père,mère,saint-espritIl n'y a pas besoin d'être femme pour être féministe

    pas besoin d'être père pour être paternel 

    d'être mère pour être maternelle

    pas besoin d'être un mec pour faire du mansplaining.  

     

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Genève, Humeur 0 commentaire
  • Déboulonnons les David de Pury, Piachaud & co !

    Imprimer

    29401100894430L.gifC'est une contradiction totale pour nos démocratie de maintenir des statues de grands hommes du passé dont on sait et reconnaît aujourd'hui que la fortune bâtie ou les agissements se sont faits au prix du sang et en bafouant les droits humains. Comment condamner le meurtre, le viol, la traite des être humains, le travail au noir aujourd'hui et maintenir des statuaires de tyrans des siècles passés ?

    Quelle cohérence il y a-t-il à continuer de glorifier d'une main, par le bronze et la pierre, ce que l'on  prétend vouloir condamner pénalement aujourd'hui ?

    Les pétitions et textes parlementaires qui demandent de retirer de l'espace public les représentations de tyrans sont bienvenues.[1] Il faut faire le ménage.  

     

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Air du temps, Genève 0 commentaire
  • Egalité pour toutes et tous !

    Imprimer

    00000000000000000000000000000000000000000000000000Manif.jpgDeux événements nous réclament cette semaine : le rassemblement mardi 9 juin à 18h place de Neuve pour rendre hommage à Georges Floyd et dénoncer les violences policières, les crimes racistes. Black lives matter : Les vies noires comptent !  Et le rassemblement du dimanche 14 juin du mouvement pour la Grève féministe, à Genève et dans toute la Suisse. Déjà une année que des centaines de milliers de femmes* et alliés sont descendus dans la rue. Et ? Avons-nous atteint l’égalité ? – Non. La manifestation genevoise s’organisera autour de 16 postes dans la Ville. Les manifestant-e-s sont invité-e-s à faire le parcours entre les postes. A 15h24 un grand cri d’alerte féministe partout en suisse sera poussé sur toutes les grandes places du pays.

     

     

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Genève, Humeur 0 commentaire
  • Mort de George Floyd : regardons-nous dans la glace !

    Imprimer

    _112574168_061718848-1.jpgLa mort de Georges Floyd choque le monde entier. Nous sommes horrifiés et écoeurés par la mort de cet homme sous le genou d’un policier de Minneapolis. Nous ne devrions toutefois pas penser que ces pratiques sont limitées aux USA et le racisme un produit US. Ce dernier est endémique en Suisse et en forte augmentation (+25% de plaintes l’an passée). Les pratiques policières à Genève et en Suisse ne sont guère reluisantes. Elles ont été régulièrement épinglées par des ONG et au niveau international. Victimes de profilage racial, personnes ciblées et amendées à répétition en raison de leur appartenance ethnique, arrestations abusives, violences verbales et physiques, humiliations corporelles, minorités placées en détention à Champ-Dollon pour suspicion de mendicité, le dossier de la police est lourd. Qui pour l’instruire ?

     

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Air du temps, Genève 0 commentaire
  • Le ministre de la santépolice perd les pédales

    Imprimer

    cyclisme,vélo,démocratie,manifestationLe lundi 18 mai, une manifestation spontanée a réuni plus de 2000 cyclistes en soutien à la politique du Conseil d’Etat d’ouvrir de nouvelles pistes cyclables en lien avec le COVID-19. Le magistrat Poggia s’en est trouvé fort marri et a haussé le ton suite à celle-ci, menaçant indistinctement d’amendes les personnes qui y étaient présentes. Le Grand Conseil, le Conseil municipal de la Ville de Genève, les chambres fédérales ont pourtant pu siéger. Pas les cyclistes. Le droit de manifester est ainsi gelé pour certain-e-s et autorisés pour d'autres. L'exercice des droits démocratique serait-il uniquement à disposition des élu-e-s?

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Genève, Humeur 0 commentaire
  • Donnons de la voie !

    Imprimer

    IMG_8574_2.jpgLa décision des autorités cantonales et municipales de créer de nouveaux aménagements cyclables en urgence ces derniers jours afin d’accompagner la sortie du semi-confinement a provoqué une levée de boucliers de la part des pro-voitures. Pourtant, si ces pistes n’avaient pas été tracées, le risque de report modal sur la voiture aurait entraîné un chaos total du système de transport. C’est une décision pragmatique et efficace que les autorités ont prise et qui va dans le même sens que celles de nombreuses capitales européennes (Paris, Bruxelles, Milan, Paris).

     

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Genève, Humeur 0 commentaire
  • L'arbitraire policier : arme de confinement massive ?

    Imprimer

    3118459E-667C-4690-B225-99515ACDB35A.jpegA Genève, ces derniers jours et semaine, des personnes qui distribuaient des aliments de première nécessité ou appelaient à une société plus solidaire #appel4mai ont été arrêté, menottés et amendés. Certains ont été menacés d'être traîné devant le procureur général et sont dans une lourde incertitude quant à leur sort. 

    La dérive répressive policière est inquiétante. Amnesty Suisse en est même venue à demander des directives claires pour que l’expression politique dans les lieux publics soit restaurée et que l’état d’urgence soit partiellement levé.[1] 

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Genève, Humeur 0 commentaire
  • Y'en a pas comme nous ?

    Imprimer

    srl002.jpgLa marque Suisse a fait bonne figure lors de la pandémie nous dit Nicolas Bideau, directeur de présence suisse. Cela nous fait une belle jambe. Ce denier, sans vergogne, alors que les files de personnes s'allongent à Genève pour avoir de quoi manger, affirme que l’image de la Suisse sort renforcée de l’épidémie liée au nouveau coronavirus. Dans un entretien[1]  au journal Le Temps il égrène les domaines dans lesquels notre pays (y’en a pas comme nous) s’est illustré.

    L’industrie pharmaceutique : y’en a pas comme nous ! L’application qui doit permettre de retracer les personnes infectées par le coronavirus : y’en a pas comme nous ! Le système sanitaire qui n’a pas craqué et nous a évité un « bad buzz international » : y’en a pas comme nous ! Le « tennis at home challenge » lancé par Roger Federer : « un buzz mondial qui nous a profité. » Dans le même registre, le conseiller national PDC Vincent Maître s’autocongratulait de la démocratie Suisse en publiant une photo des parlementaires entassés dans un tram avec des conseillers fédéraux, en légendant : il ne doit pas y avoir beaucoup de pays au monde où l’on peut tomber à 22h passée dans un tram tout ce qu’il y a de plus ordinaire, sur une vingtaine de sénateurs et députés fédéraux, ainsi que le dernier Président de la Confédération, rentrant chez eux après une session lors de laquelle près de 60 milliards ont été voté. Y’en a pas comme nous ! Pourtant, si c’était pour s’entasser dans des trams sitôt la séance terminée, sans respecter les mesures de distance physique, ils auraient pu siéger au Palais fédéral, cela aurait fait des économies. Le coût de cette session s’est monté à 3.4 millions.

     

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Air du temps, Genève 0 commentaire
  • Police et santé font-elles bon ménage?

    Imprimer

    58E16F76-5BD8-4EBA-BE5A-BBD665025CE6.jpegAlors que certain-e-s entament leur troisième mois sans salaires, la réponse médico-policière de l'État qui annonce un déconfinement graduel musclé et peu clair, fait craindre l'accentuation des injustices sociale. En menaçant d'amende celles et ceux qui ne se plieront pas aux injonctions d'isolement, l'État montre le bâton (article de la TDG du 30 avril titré « le médecin cantonal appelle à la prudence », où les mots recommander et contraindre sont employés comme synonyme). Cela risque surtout de conduire certain-e-s à jouer avec leur santé (et celles des autres) en n’allant par exemple pas se faire tester de crainte de se voir isolé et perdre ainsi tout revenu. Quels mécanismes de soutien l’État a pensé développer pour les personnes qui se mettront en quarantaine ?

     

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Genève, Humeur 0 commentaire