sylvain thévoz

sport-business

  • Auschwitz anti-chambre du foot

    Imprimer

    Dérive d'un fascisme new-âge ? L'équipe d'Italie de football après la Hollande et l'Allemagne est donc allée à Auschwitz pour, dixit Capello: "remettre les pieds sur terre et retrouver la sérénité" (Le Temps, 9 juin) Ben oui, avant les équipes se mettaient au vert, maintenant elles vont au gris et ça fait un drôle de mélange vert de gris, médiatique. Où est le problème? Ben, c'est quand même un peu choquant d'aller à Auschwitz pour le team building ou recharger ses batteries comme on va à Disneyland, non? Choquant, alors que l'on représente un pays d'utiliser ce lieu non pour des fins de mémoire ou pour rendre hommage aux morts, pour dire : "jamais plus" mais pour y gagner en puissance avant d'aller affronter d'autres nations en compétition,non?

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Genève 0 commentaire