sylvain thévoz

17/05/2014

Nuit des musées: la créature du Dr.Frankenstein, les dinosaures rances, les millionaires à l'amende salée.

10153972_738091769545078_5462956265661287917_n.jpgLa nuit des musées, deuxième édition, ce sont des spiderman en veux-tu en voilà, des batman accrochés au plafond, des superman qui déboulent au musée d'histoire naturelle, un super Kanaan. Les horaires ont été étendus par rapport à l'année passée. Les musées ferment désormais à 23h ou 1h du matin. 33 musées sont dans le coup contre 23 l'année passée. Une partie du programme est en anglais, l'autre se déroule sur les murs. La fête promet d'être belle.

L'attaque désespérée des dinosaures

L'annonce en début de semaine par les dinosaures de Patrimoine Suisse Genève de faire recours contre le jugement du Tribunal administratif de première instance au sujet de l'extension et la rénovation du Musée d'Art et d'Histoire ne gâchera pas la fête. Le mouvement de l'histoire leur est contraire. Ce n'est pas parce que ces dinosaures réactionnaires meurent et veulent faire mourir avec eux  des musées, limiter leurs ouvertures et extensions, qu'ils y parviendront. Ils ne sont plus qu'une dizaine, contre des milliers qui soutiennent le changement et le projet du MAH+: rénovation et extension du musée d'Art et d'Histoire. Même Achille, Héraclès, Ulysse et Trajan veulent la rénovation. Ils ont assez vu tomber de murs, souhaitent désormais des constructions sous les corniches chancelantes du MAH. Pourvu que le ciel ne leur tombe pas sur la tête.     

Brady Dougan supermenteur

Le charme de cette nuit des musées, c'est aussi d'entrer dans de nouveaux espaces, comme cet étonnant Forum du Crédit Suisse où le super-menteur Brady Dougan a aidé les super-résidents américains à frauder le fisc et se retrouve à couver de jeunes artistes helvétiques  pendant que l'héroïque Christian Levrat relève son épée de justicier visant sa tête ainsi que celle du président du crédit suisse Urs Rohner, et le juriste en chef Romeo Cerutti. Un combat de titan, où les super rémunérations à 70 millions du patron du crédit suisse, la belle prune de 2,5 milliards de dollars que CS (Crédit Super) doit aux USA fera apprécier le super prix d'entrée pour cette nuit des musées: 10 balles, autant dire : des cacahuète; un accès démocratique à la culture. Mais quittons l'art bling-bling au service de la banque pour aller, après un passage au musée des sapeurs-pompiers -comment s'éteint un feu- à la plaine de Plainpalais.


1827237_pic_970x641.jpgLa créature sans nom du Dr. Frankenstein

Car le clou de la soirée, l'évènement à ne manquer sous aucun prétexte, c'est l'inauguration de la statue de la créature du Dr. Frankenstein par le collectif Klat. A 21h tapante, dans un tonnerre de décibels et d'éclairs électropyrotechniques, la créature sans nom, sans généalogie, sans foyer, assemblage de bouts de cadavre recousus et composée dans le cerveau de Marie Shelley en 1816 à Genève, fera retour dans sa ville d'origine. Frankie a.k.a The Creature of Doctor Frankenstein figure du double monstrueux fuyant la cruauté des Hommes au milieu d'une Suisse pastorale et luxuriante, marchera désormais à nouveau sur la plaine de Plainpalais en jeans et sweat-shirt à capuche. Elle revient, comme font retour la violence, le désespoir et la nuit quand on les nie, à l'occasion de la fête des musées.

frankie-fmac-ville-geneve-2014.jpgLa créature: symbole d'une révolte

Symbole des marginaux, des rejetés, des égarés, cette statue de la créature est un monument, une reconnaissance des victimes d'expérimentations économiques, de ceux qui repoussent les limites inhumaines du business.  Un contemporain. Quand Viktor Frankenstein revient à Genève, il s'exclame: "Chères montagnes! Mon lac merveilleux! Quel accueil réservez-vous à votre voyageur? (Chapitre VII) Quel accueil ce soir pour la créature ? Sera-t-elle fraîchement accueillie par les aigrefins et les aigris? Peut-être. Elle place de fait devant leurs yeux une part d'eux, de la société, d'ordinaire escamotée et qui fait mal.   

10303943_747348851952703_3098721526191218159_n.jpgA minuit, à la Maison de Rousseau et de Littérature (MRL), trois comédiens donneront voix à la super star du Dr Frankenstein dans l'intimité propice à l'écoute. Place à la danse ensuite à l'usine Kugler avec les WonderWomans DJs, les dinosaures rances du Patrimoine -poussière-, les super millionnaires déchus -paillettes- et la Créature écorchée -bière-. Bal burlesque et bigarré des héros et anti-héros. Pour le brunch des super-familles à 10h, une petite douche, une aspirine, et ça devrait pouvoir le faire.  

Nuit des musées, Genève: 17-18 mai. 

http://www.ville-ge.ch/culture/nuitdesmusees

 

 

 

 

10:04 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : nuit des musées, genève, mah, mrl, fmac, frankenstein, batman, wonderwoman, spiderman, kanaan. | |  Facebook |  Imprimer | | |

04/10/2013

Debout les damné.e.s du sandwich!

ad240c3ec7.jpg

"Le système économique est complètement fou. Je suis persuadé que ça ne durera pas. Nous allons entrer dans une période de révolution et il faudrait la préparer". -Albert Jacquard-

Vendredi : indignation. Dimanche: élection. Mardi: utopie. Les jours qui viennent, ne dites pas que vous avez piscine, que les kids veulent aller à la montagne, vous ne serez pas crédibles. Suspendez les cours de gym. Zumba, bokwa, power-yoga, ça attendra. Il y a une rétrospective De Funès à la télé? Même Jess Owens ou Jesse James sur petit écran, ça ne fait pas le poids. McDo-boulot-dodo, emplettes à la Migros: embargo. Même la sieste est bannie -mmmmh c'était si bon pourtant-. Vous voulez du changement, une révolution? Debout, les damné-e-s du sandwich. Cette semaine ça ne rigole pas. Au menu: indignation, élection, utopie. Rien que ça. 

Vendredi: Indignation La Maison de Rousseau et de la Littérature (MRL) ouvre les feux avec un cycle de quatre jours  autour de l'indignation comme moteur de création. Russel Banks, guérillero US, membre du comité de parrainage du Tribunal Russell sur la Palestine, lunettes au front, plume en bandoulière allume la mèche avec une lecture-conférence évoquant le rôle de l'indignation dans son parcours d'écrivain. Retour sur sa critique de la guerre d'Irak, la fondation de son ONG établissant aux États-Unis des lieux d'asile pour écrivain-e-s menacé-e-s? Trois jours d'atelier, d'écriture, de lectures et performances à la MRL suivront ce Big Banks. Alors, Collin, Rousseau, Fiedler, Lo Verso, Banks, même combat? A voir, à entendre surtout, ça va ferrailler sec en vieille-ville. Les livres vont voler, fumer les pages, chauffer les cartouches d'encre rouge. Poudre, paroles (paroles?)... il vous manque le programme. Vous souhaitez vous engager? C'est par là que ça se passe... suivez le sentier (éclairé): www.m-r-l.ch

Dimanche: Election Hasard du calendrier ou complot révolutionnaire: entre indignation et utopie, se faufilent les élections. C'est à Uni-mail que ça se passe. Les partis politiques prennent leurs quartiers dans des cafés transformé en bocal boursouflés de ballons et de bannières. Dans une ambiance de kermesse ou d'abattoir, les militant-e-s de la première à la dernière heure animent le boulevard Carl-Vogt ; ça ronge son crayon à l'attente des premiers résultats, tapote son écran, fume clopes sur clopes. On trouve le temps long. Le chewing-gum est insipide. On guette le serveur, les photographes les papables, en alternance. Transpiration fine (ne rien montrer surtout), commentaires petites vannes, avant d'aller vite vite sur un plateau télé et faire, quoi qu'il arrive, contre mauvaise fortune bon cœur. On prend un dernier bonbon au miel, au menthol. Allez, ça donne la gnaque avant les entrées triomphales, les mots d'ordres répétés ou la débandade discrète par une porte escamotée. Vous avez-eu l'impression de vous ennuyer durant cette campagne, venez à Uni-mail en fin de journée, ce sera votre revanche. Vous en aurez un jus condensé. Les jours d'élections sont à la politique, ce qu'une arrivée est à la course cycliste. Le reste du temps on s'y ennuie, sauf les spécialistes. Vous voulez les résultats des jeux électifs? Pour le sprint, suivez cette ligne: http://www.ge.ch/chancellerie

Lundi: Débriefing. Résultats au scratch. L'élu de la veille au soir est sorti de route. Cyclothymiques, fébriles tachycardes attention, c'est ce jour là que s'enclenchent les vraies dépressions. Les stratèges font leurs comptes, les autres nettoient leurs bureaux, parlent à leur porte-manteau.

signet_evenements.gifMardi: Utopie Soyez raisonnables, demandez l'impossible. La Fureur de lire a placé la barre haut au-dessus de l'horizon. Cap sur l'utopie cette année. Russel Banks, après s'être indigné, aimante à l'utopie. Vous voulez du concret? En voilà: Des Pourfendeur de nuages, un Lamouratoire d'écriture, une constituante piratesque, des utopies cyclolittéraires. Une Société secrète d'explorateurs municipaux, un troc de livre, une Nuitopie, un bristophone, archiborescence. Ah ah! Pour terminer cette semaine folle, Isabelle Huppert lira Sade miam miam. Plaisir, enfer, paradis, utopie ou neurasthénie: la révolution s'en vient. Si vous voulez du beurre sur vos utopies, la brioche c'est par là: http://www.ville-ge.ch/culture/fureur

Avalée cette semaine gargantuesque, c'est promis, vos sandwichs n'auront plus jamais la même saveur. Utopie?


 

 

11:51 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : indignation, utopie, élection, russel banks, mrl, fureur de lire, grand conseil | |  Facebook |  Imprimer | | |