sylvain thévoz

10/07/2014

Toutes nos victoires dans ce lieu sont de cette nature

index.jpgSous l'emprise de la torture certains d'entre nous ont avoué avoir participé à un trafic de missiles, creusé des tranchées, ravitaillé des entrepôts en armes, transmis des lettres aux combattants, nourri des résistants. Tu avoues des actes que tu n'as pas commis ou tu amplifies ceux dont tu es l'auteur... pourvu que la douleur cesse

Ainsi s'exprime Soha Béchara au début de "La fenêtre" livre écrit avec Cosette Ibrahim, témoignage de ses 10 années passées au camp de Khiam pour avoir tiré sur le général Antoine Lahad, chef de l'armée du Liban-Sud. Libanaise chrétienne, communiste, Soha Béchara sera torturée et subira l'isolement sans jamais n'avoir été jugée. Elle sera libérée à la faveur d'une campagne internationale de soutien. Elle vit désormais à Vernier, Genève. Cosette Ibrahim, née à Beyrouth, sera internée pendant 9 mois en 1999 à Khiam sans être jugée non plus. Elle vit désormais à Paris.  

Lire la suite

08:22 Publié dans Humeur | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : soha béchara, palestine, liban, lahad, khiam. gaza | |  Facebook |  Imprimer | | |