sylvain thévoz

07/02/2012

Mort aux bastions, maire aux abois.

Un homme est mort dans les toilettes publiques du parc des Bastions le dimanche 29 janvier, d’une overdose de produits stupéfiants et d’abus d’alcool. Drame humain, drame social, drame de la précarité. Echec aussi d’un système de prise de soin, liés à l’insuffisance des moyens pour lutter contre la précarité sociale ? L’homme avait pourtant fait de nombreux séjours à Belle-idée, notamment lors des derniers trois mois avant le drame. Il en est pourtant ressorti, ni plus guéri ni plus abîmé, mais ne disposant en tous les cas pas de filets de sécurités suffisant autour de lui pour ne pas mourir gelé dans l’espace public du parc des Bastions un soir de janvier.  

Lire la suite

12:58 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : précarité sociale, bastions, indignés | |  Facebook |  Imprimer | | |

05/12/2011

Indignes ou indignés? Bastion-HUG.

001.JPGPour s'indigner aujourd'hui, faut-il être indignes, retirés de la marche bien pensante, mis de côté (et il y a plusieurs manières d'être à côté, sur ce point,l'économique ne prime pas)? Les indignés, retranchés aux Bastions, sont indignes, car ils réclament avant tout ce qui ne se calcule pas, ne se monnaie pas. Aujourd'hui, réclamer cela, c'est un vrai sacrilège. Qu'exigent les indignes? Une visibilité, une reconnaissance, en somme: une dignité. Des queues de cerise, quoi! Mais ils la réclament pour tous et toutes. Pour certains, ce mouvement est proprement hallucinant ou alors anodin. Les intérêts des intéressés se moquent bien de cette revendication. Mais attention, demandez aux grévistes des HUG ce qu'il en est des rapports de force quand on touche à la dignité et qu'en plus on la monnaie et c'est un autre chapitre.

Lire la suite