sylvain thévoz

29/04/2014

Le mall, cet animal

HK2 045.JPGLe mall, cet animal, avance. Le centre commercial rampe, il gagne du terrain, devient la ville même. Comme du chiendent, il se déploie, colonise du terrain. Nul espace ne lui résiste. Il couvre, envahit les recoins, étouffe sous lui les plus petites boutiques. Ce qu'il laisse derrière lui est pré-digéré, considéré comme marginal, quantité négligeable: petits vendeurs de journaux, ou d'électro-ménagers, diseuses d'oracles pour quelques billets, brins d'encens allumés, vendeurs de fruits et légumes. Tu les entends crier longtemps derrière les vitres par dessus le ronronnement de l'air conditionné. Deleuze avait raison quand il déployait les rhizomes, processus d'avancée de la pensée, en les opposant aux racines, considérées comme trop fixistes. Le mall, lui, conjugue les deux: un carottage pour faire fondation, une racine pour bétonner les fondements et le building s'élève, fétiche de métal et de verre s'étirant au plus proche du ciel. Simultanément: dissémination des spores. Ses germes font bouture, bouton, puis... boutique. Les néons clignotent, s'allument, et les antennes sortent : passerelles et bras de béton font ventouse sur l'immeuble voisin. Jonction. C'est un mouvement de reptation: le mall bouge, vit, meurt et renaît sans cesse. La ville est à son image: elle évolue à toute vitesse. Le mall est un animal domestique, citadin. Les humains le nourrissent au grain. Il les colonise, selon ses envies, leurs dépendances.

mall,centre commercial,architecture,villeLe processus de digestion

Un an après, tu ne retrouveras plus l'endroit où tu as donné ton premier baiser,  il a disparu. 6 mois plus tard tu ne peux plus t'asseoir sur le banc du petit parc ombragé, il a été recouvert par Esprit Chanel Burberry. 2 mois après ton dernier bol de riz, n'espère pas retrouver ce restaurant au même endroit, il a déménagé au 7e; prends l'ascenseur, les pas-de-porte son impayables. Il faut monter sur le dos de la bête pour espérer s'en sortir, bouger encore dès qu'elle avance et aller voir ailleurs ou accepter d'être recraché, éjecté, sans autre forme de procès que l'annulation du bail à 10'000 dollars que tu avais durement négocié 3 mois auparavant.     

Lire la suite

19:01 Publié dans Humeur | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : mall, centre commercial, architecture, ville | |  Facebook |  Imprimer | | |

10/04/2014

Cornavin: et au milieu du centre commercial passent des trains

nouvelle gare,nouveau centre commercial,architecture,perteUn vendeur de bonbons, un pressing, une pharmacie, un lounge, des fleuristes, des cafés.. et puis quoi encore? La  gare Cornavin, au fur et à mesure que les échafaudages sont retirés apparaît pour ce qu'elle est désormais: un grand centre commercial au milieu duquel circulent des trains. Ne vous étonnez pas d'être entassés comme des sardines, ne vous offusquez pas d'être mis en boîte, il fallait bien faire de la place pour les boutiques, réduire l'espace pour augmenter les surfaces commerciales... Vous avez cru avoir une gare fonctionnelle? Raté, vous héritez d'un centre commercial style néo-romain, archi-pompeux, à qui il manque juste une fontaine ou une cascade en sagex pour être un gros Mall américain.

Lire la suite

12:00 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : nouvelle gare, nouveau centre commercial, architecture, perte | |  Facebook |  Imprimer | | |