sylvain thévoz

13/12/2017

Tu seras une femme mon fils

 

Si tu peux voir détruit l’ouvrage de ta vie

Et sans dire un seul mot te mettre à rebâtir,

Ou perdre tous les jours le gain de ton travail

Sans céder sous l'inégalité salariale et le plafond de verre ;

 

Si tu peux être femme sans renoncer à rien,

Si tu peux être forte sans cesser d’être tendre,

Multitâche, sous-payée, ne pas le prendre pour dû

Te sentant harcelée, ne pas harceler à ton tour,

Toujours lutter et te défendre ;

 

Si tu peux supporter d’entendre tes paroles

Travesties par la presse pour exciter des sots,

Et d’entendre mentir sur toi avocats, politiques et poivrots

Sans mentir toi-même d’un mot ;

 

Si tu peux être libre sans te faire traiter de moins que rien,

Mettre des jupes sans qu'on te mette une main

Devenir qui tu es sous la pression sociale

Défendre tes droits avec force et courage, en gagner de nouveaux;

 

Si tu peux aimer tous tes amies en soeurs,

Sans qu’aucune d’elle ne soit une rivale

Si tu peux résister à toute les violences

Et ne pas devenir aussi destructrice qu'un gars ;

 

Si tu sais méditer, observer et connaitre,

Sans jamais devenir silencieuse ou soumise,

Etre en couple sans subir de coups

Etre seule à 30 ans sans te croire une paria honteuse

Ni penser qu'il faut uniquement être femme pour devenir féministe

Ou maman pour défendre des places de crèche ;

 

Si tu peux être compréhensive sans renoncer aux armes,

Prendre parti sans devenir sexiste

Saisir la parole qu'on te la donne ou pas;

 

Si tu peux obtenir la justice sans avoir toujours à porter plainte

Porter plainte sans qu'on cherche à t'avoir

Si tu peux avorter sans que les prêtres et les pères-la-morale ne l'ouvrent

Voir tes droits respectés sans devoir payer pour;

 

Alors les magistrats, la justice, les hommes et le pouvoir

Constateront qu'il n'y a pas qu'un seul genre sur terre

Et, ce qui vaut mieux que la force et le vit,

Tu seras une femme, mon fils.

 

 

(Librement adapté du poème de Rudyard Kipling ... Si.. tu seras un homme mon fils)

Poème pour l'anthologie bilingue Portugais/ Français réalisée par l'Association Femme Migrante-Suisse en partenariat avec le Projet Solidaire " Etre femme".

 

............................

www.sylvainthevoz.ch

 

08:38 Publié dans Humeur, Littérature | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : féminisme, littérature, égalité, sexisme, patriarcat, 2017! | |  Facebook |  Imprimer | | |