sylvain thévoz

16/09/2012

Les poumons de ma constitution

2112, on fête les cent ans de l'adoption de la Constitution genevoise dans la joie. Les quais de la rade sont bondés, les gamins jouent aux cyclistes et aux klaxonneurs. On se rappelle avec perplexité, qu'ici et là il y avait une route, un parking, des ponts routiers. Comme les archéologues déterrent des os d'australopithèques et les astronautes un caillou d'une planète lointaine, on a de la peine à croire qu'il y a cent ans, régnait le tout bagnole, que des centaines de kilomètres étaient dévolus à des bandes de bitumes coûteuse qu'il fallait sans cesse remplacer; que les piétons, les cyclistes étaient entassés sur des trottoirs pour laisser la place aux véhicules à moteur.

Lire la suite

10:47 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : constitution genevoise, rues piétonnes, pollution, genève, utopie | |  Facebook |  Imprimer | | |

15/09/2012

Bugs Bonny

"Hé quoi de neuf doc?" Eh bien, la campagne du 4 novembre pour le cinquième siège du conseil administratif ne sera pas une formalité ni une chasse à courre pour la droite. Bugs Bonny s'est porté candidat, poil à gratter du sérail politique, l'homme est un animal politique, un passionné au coeur tendre. Certes, il n'a pas de parti derrière lui, aucunes logiques d'appareil, de loges ou de confréries. Pas le soutien des petits copains de l'immobilier ou l'appui de patrons de la banque. Sa besace semble vide. Mais lorsque les logiques de partis sont pesantes et jouent contre le candidat désigné, c'est finalement une opportunité de ne pas en avoir.   L'engagement de Bugs Bonny dans le monde associatif donne à sa candidature une légitimité forte.  Sa profession d'enseignant une proximité et le contact du terrain. Candidat au courage et à la conviction, son insolence fait plaisir à voir et déjà grincer des dents. Car cette fois, c'est le lapin qui va braconner sur les terres du chasseur et dévorer sa laine de centre-gauche, remplir son terrier des carottes cultivées ici et là, à gauche jusqu'à l'extrême gauche, pour lui. 

 

Lire la suite

01:23 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : didier bonny, candidature, conseil administratif, ville de genève | |  Facebook |  Imprimer | | |

09/09/2012

La langue de ma Constitution

images.jpgComment va ma nouvelle constitution? Si une nouvelle constitution est l'adoption symbolique d'un nouveau corps social, avant de revêtir une nouvelle peau, je voulais la soumettre à une auscultation attentive des contours et organes qu'elle contient. Serait-elle bonne? Serait-elle mauvaise? Pire ou meilleure que l'ancienne? Comment la lire? Avant que le peuple ne choisisse son contenant fondamental -14 octobre-, ça méritait un examen individuel. Nul n'est prophète en son pays. Les intérêts biaisent le regard. Sur l'exemple des lettres persanes de Montesquieu, je devais trouver mon persan à moi, un étranger au serail, qui pourrait voir ce corps avec distance et un peu d'ironie.

Lire la suite

30/08/2012

Le Petit Poncet et la sorcière Salernou

imagesCACGN10M.jpgMerci à Charles Poncet dans l'Hebdo de nous faire rêver, et de nous ramener au temps de l'enfance et des contes de fées où il y avait toujours un prince, un justicier, un ogre, et si possible : une sorcière. En ces temps difficiles, dans la forêt du monde, où le petit Poncet a perdu son chemin et cherche son bâton de pélerin, il est bon de retrouver l'oreiller douillet de son enfance et le bon goût du lait. Mais diable, pourquoi prendre un oreiller de paresse et presser son encre comme du venin? Est-ce un effet de l'âge, l'effet d'une mélancolie amère, celle du "bon vieux temps" où tout était simple et, comme dans les livres, récité d'une voix douce? Charles-non-pas-téméraire se bichonne une berceuse pour se tenir compagnie et montre ses petites dents dans la rubrique "opinion" pour mordiller la sorcière Salernou. Mais il le fait comme un enfant s'accroche à son doudou. Pourquoi décrire un monstre quand on cherche une mère? 

Lire la suite

15:35 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : salerno, poncet, hebdo, perrault | |  Facebook |  Imprimer | | |

29/08/2012

Tu veux un pont? Je te mets l'autoroute

526134_371385189596545_1088033471_n.jpgCe jeudi 30 août sera inauguré le nouveau pont Wilsdorf. Désormais, les voitures rouleront à 50km/h sur la rue Ecole de Médecine (donc plutôt 70 km/h selon les enquêtes du non-respect des zones réalisées par le TCS qui dénonce les dépassements réguliers des limitations jusqu'à 55%). Mais pour que les voitures roulent dans la réalité à 50km/h il faudrait les limiter à 30 km/h et pour qu'elles roulent à 30, à 15km/h... mais l'unique moyen de garantir que les limites de vitesses ne soient plus systématiquement dépassées, la vie des enfants mise en danger sur les passages piétons, c'est de... piétonniser les rues. 

Lire la suite

Bertinon et Barablanc

Barazzone ou Bertinat? Après les déclarations appuyées du candidat démocrate chrétien sur la sécurité où il propose aux locataires de la GIM de se barricader chez eux et de multiplier les caméras de sécurité ainsi que d'illuminer la Ville pour la rendre plus sécuritaire, qu'est-ce qui le distingue encore du candidat UDC? Blanc bonnet bonnet blanc, Bertinon, Barablanc, si le niveau du discours sécuritaire est monté d'un ton, il devient quasiment impossible de distinguer Bertinon et Barablanc dans leur obsession sécuritaire. L'emploi? L'économie? Le logement? Non, non, cela c'est secondaire, disent-ils en coeur, c'est la monomanie sécuritaire qui nous obsède, euh, occupe, au détriment du reste.

 

Lire la suite

08:18 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : sécurité, barazzone, bertinat, populisme | |  Facebook |  Imprimer | | |

22/08/2012

La librairie qui vend Genève à Paris

Jolie publicité pour Genève. Dans le supplément été du journal Libération du 22 août (4 millions de visiteurs en ligne), sous le titre "Genève hors conventions", ce sont deux pages sur la librairie Archigrahy à la place de l'île, rien de moins! Une fois n'est pas coutume, ce n'est donc ni un musée ni un théâtre qui fait vitrine pour Genève, ni même un salon international, mais une petite librairie! Et voilà deux pages de pub dans le quotidien national français. Joli, et beau succès culturel pour cette librairie classée par Libération parmi l'une des 6 plus belles d'Europe. 

Lire la suite

15:24 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : archigraphy, rossi, squats, alternatif, culture, libération | |  Facebook |  Imprimer | | |

18/08/2012

Mobilité: t'as pas 5 balles?

269614_10151145977836348_21216999_n.jpgGenève accueille l'année prochaine le congrès mondial de la mobilité et des transports. Plus de 3400 congressistes provenant de 92 pays sont attendus, acompagnés par près de 10'000 visiteurs. Face à une concurrence acharnée (Lyon, Montréal), Genève a remporté le pompon de l'organisation "grâce à sa qualité et sa vision des transports publics transfrontaliers". Merci le CEVA! Avec ce congrès, ce sont environ 25 millions de francs de retombées qui sont attendus pour la région. Un signe encore que Genève a tout intérêt à s'ouvrir, avantage à se développer, et faire du défi d'un grand Genève d'articuler son espace sur deux frontières une réalisation unique en Europe. Quand Genève voit grand et large, elle se développe. Quand elle se bouge, elle grandit.

Lire la suite

09:46 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : transports, mobilité, ate, cff, tarifs | |  Facebook |  Imprimer | | |

29/07/2012

Pour un premier août métisse

Et si la fête nationale du 1e août devenait véritablement le signe de ralliement d'une Suisse plus respectueuse de ses diversités et ouverte sur l'avenir? Si elle incarnait la fête de l'élan pour le temps à venir, celui du nécessaire, incontournable métissage de la société helvétique en une société dont le, la migrant-e- est et sera toujours plus une pièce maîtresse ? Si les feux sur les montagnes étaient enfin un signal d'accueil de l'étranger-e, un appel à la diversité plutôt qu'un repli vers un essentialisme passéiste? Et si la communauté nationale s'entendait comme une base universalisable et négociable autour d'un devenir commun plutôt qu'une adhésion prescrite à un passé momifié?

Lire la suite

17:53 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : fête nationale, immigrations, étrangers, suisse, politique, intégration | |  Facebook |  Imprimer | | |

13/07/2012

Des bâtons dans les chambres à air

403924_10151072840706826_2002892120_n.jpgUn été à la plage? Tomber sur Jean Georges Ernst est toujours vivifiant. L'homme porte à sa taille chambres à air, niches à briquet ou téléphone portable, kit d'outils d'entretien pour son "cheetah-baby plage", des bouts de bois en bandoulière. Il ressemble presque aux vénérables platanes qui supportent un entrelac de pneus, de lianes, de balançoires et d'échelles -uniquement du matériel recyclé- n'étaient la barbe et les cheveux blancs alors que ceux des platanes sont d'un vert fluorescent. Mais le bonhomme a la sève qui bouillonnne. Aujourd'hui, il est en colère.

 

Lire la suite

18:45 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : cheetah-baby plage, jean georges ernst, administration, citoyenneté | |  Facebook |  Imprimer | | |

11/07/2012

Opération Casanova

Après l'opération Figaro et Mousquetaire, la police genevoise a lancé son opération Casanova. Son objectif: se faire belle pour séduire la population. Sa tactique: à défaut de régler le problème du deal et des crimes, se refaire le portrait et une popularité auprès des habitant-e-s. Après le dévoilement de ses dix commandements, le 11e est tombé aujourd'hui : sans cesse tu feras l'éloge de tes actions. Sitôt une campagne de finie, une autre de lancée. La machine Maudet.com tourne déjà à plein régime, et ses moteur médiatiques vrombissent en vue de l'automne 2013. Les actions de la police ne sont pas efficaces, mais l'opération Casanova est en route et veut nous faire croire qu'elles le sont subitement devenues. Modus operandi: occuper une page de la tribune de Genève chaque jour et avoir une journaliste enrôlée en vitrine.

Lire la suite

17:27 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : sécurité, police, communication, dix commandements+1, roms | |  Facebook |  Imprimer | | |

09/07/2012

Dealers partout, consommateurs aux fraises?

Les demandes de médicaments stimulant l'érection augmentent de 30% chaque année. "Beaucoup d'hommes sont trop fiers pour se rendre dans une pharmacie ou chez leur médecin pour obtenir du viagra, ils ne veulent pas montrer qu'ils ont un problème avec leur virilité. Un autre cause est le prix. Une dose de viagra coûte 20 francs et n'est pas remboursée par l'assurance maladie. Sur internet la pillule ne coûte que deux francs." annonce un article de la TDG du 1e juillet. Et dans la rue, la pillule de Viagra, elle coûte combien? Les dealers du coin de la rue, ils vendent quoi: de la coke, de l'héro, mais encore? Chiffre d'affaire de R, dealer: 40% de Viagra, 60% de coke? Commerce de la jouissance immédiate pour pas cher. Qui veut mes pillules érectiles, mes bonbons pour être moins stressé, plus compétitif et relax, moins émotionnel plus centré, pour faire la fête plus longtemps? Qui n'en veut, qui n'en veut? Cette pharmacopée de rue, qui la consomme et en redemande? On parle beaucoup des nuisances des dealers, mais qui les fournit en demande, qui sont les accros de la vente et qui, au-dessus, les approvisionne?

Lire la suite

10:26 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : sexe, drogue, commerce, &, politique | |  Facebook |  Imprimer | | |

06/07/2012

Sexe partout jouissance nulle part?

Le genre est à la mode, et le sexe, on en cause? Vous allez me dire: c'est égal d'en parler, du moment qu'on en jouit. -Oui. Et puis: le sexe est partout, sur tous les supports, de la vente de yoghurt jusqu'à la bagnole électrique, partout une paire de seins ou de fesses pour appâter le client, affoler la cliente dans un jeu de miroirs narcissiques: si c'était elle, si c'était moi... - Oui. C'est juste. Mais ne faut-il pas aussi penser: sexe partout, jouissance nulle part? D'ailleurs, entre boulot angoisses gamins et pognons, le temps dévolu à ça ne se réduit-il pas comme peau de chagrin? L'université de Berne a interrogé 2070 personnes de 15 à 60 ans sur internet.  Résultats? 33% des sondés déclarent ne pas avoir de rapports sexuels, 40 % à peine un rapport une fois par semaine. Une femme sur deux a avoué avoir simulé l'orgasme à plusieurs reprises au cours de sa vie. Chez les mecs, un homme sur dix l'a fait. Ah, elle semble loin la révolution sexuelle où l'entame c'était: on boit un café ou on couche? Je vous parle d'un temps que les moins de 40 ans ne peuvent pas connaître....

 

Lire la suite

07:53 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : sexe, commerce, &, politique | |  Facebook |  Imprimer | | |

01/07/2012

Marc Bonnant: has been chapon

Marc Bonnant se fait l'avocat, dans le matin dimanche, d'une cause perdue, celle de l'essentialisme bourgeois. Dans son billet d'humeur "vue de droite" il s'oppose à la féminisation du langage. Que la langue évolue et ne soit pas l'otage du patriarcat et du virilocentrisme des siècles passés, il ne l'avale pas, ça lui reste en travers de la gorge. Le bonhomme dit souhaiter une langue organique, tonique, mais fait des colites devant la féminisation de celle-ci. Il se plaint d'être châtré par la vilaine Salerno et ses consoeurs revendiquant l'égalité dans la langue. Alors, Bonnant, pôvre victime? Il apparaît plutôt comme une pièce de collection à conserver dans un musée de curiosité ou à actionner comme ventriloque à la foire. Car s'il n'est pas une femme à barbe, il serait plutôt avaleur de sabre, le brave. Mais à trop avaler de couleuvres, voilà que ça coince. Chaud devant et crampes d'estomac face aux revendications de femmes décomplexées et affranchies du contrôle des pères, Bonnant se bloque. Il s'embrouille, tricote, confond féminité et féminisme, attaque "l'inculte, les cuistresses, les cervelles idéologiquement embrumées, les fossoyeuses du goût" (galant monsieur) et se soulage fissa sur le trône. Sur la défensive, la bibliothèque ambulante devient une académie-bunker avec un angle de lecture bloqué XVIIe. Bonnant n'a pas vu le monde bouger, il campe sur une ligne Maginot langagière en friche.

Lire la suite

13:26 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : langage épicène, féminisme, castration, salerno | |  Facebook |  Imprimer | | |

29/06/2012

Christian Bernard poète

Dans l'arrière-cour de la librairie du Parnasse, devant les garages, un espace en pente avec les bécosses (back-house) d'un restaurant Maroccain, les odeurs de friture et les premiers klaxons du match de foot qui va commencer. Allemagne-Italie au menu ce soir. Radios, télés allumées, cliquètements des cuisines. Il y a des gens, une vingtaine, des chaises en bois alignées (6 rangées) et Christian B. qui vient pour lire son recueil, cinquante sonnets publiés aux éditions Sitaudis. A ses côtés un homme qui, ça se sent, le connaît bien -pourrait être son demi frère - va l'obliger à aller plus loin que ce qu'il dit, révèler un peu de l'armature, architecture du poème. Peut-être est-il aussi là pour le protéger?

Lire la suite

08:52 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : poésie, lecture, librairie le parnasse | |  Facebook |  Imprimer | | |

28/06/2012

La Conversion de Saint David

Allelouhia, on en est presque tombés à genoux en écoutant Forum mercredi passé. Après avoir pourchassé les apostats qui défendaient qu'une autre économie était possible, qui prétendaient - les illuminés- que les cadeaux fiscaux ne descendaient pas du ciel mais avaient un coût cash pour les habitant-e-s, Saint David s'est converti. Chemin de Damas du grand argentier? Délivrance d'un donneur d'hosties; l'inspiré (entraînant avec lui le Conseil d'Etat in-corpore) parlait en langues - Salerno, sort de ce corps!- Il affirmait donc ne plus vouloir mettre tous ses oeufs dans le même panier, ses crucifix dans la même bassine; que les vitamines des forfaits fiscaux avaient crées un colosse aux pieds d'argile et qu'à trop jouer les Schwarzenegger, Genève pourrait bien se retrouver chocolat (et sans ses bras). Bon, il n'a pas dit cela exactement ainsi, Saint David, mais le souffle y était. Pourquoi cette conversion? A-t-il eu peur le visionnaire, annoté sa bible le vizir; revu ses interprétations, prévisions à la baisse sur les années à venir, est-il revenu à la raison ? Certes, Merckfistoseronofeles est passé par là, laissant dans l'air une odeur de souffre et sa traînée de souffrances. Le saint dogme de la croissance à tout crin pour aimanter tous les quartiers généraux de toutes les entreprises s'est écroulé. Vouées aux gémonies les forfaitures fiscales! Vade retro forfaitas! Saint David nous a baptisé d'eau bénite et d'un sermon de premier décroissant : la richesse sans la base ne durera pas.

Lire la suite

10:18 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : multinationales, décroissance, économie sociale et solidaire | |  Facebook |  Imprimer | | |

27/06/2012

Précarité par beau temps

Ce n’est pas parce que l’été fait son retour que la précarité sociale est moins marquée. Au contraire, l’augmentation de personnes précarisées, couplée au manque criant de structures d’accueil pour leur hébergement la nuit en lien avec la fermeture de l’abri de la protection civile de la rue des Vollandes ainsi que ceux de Richemond et de la rue du 31 décembre au mois de mars (et ce jusqu’à novembre), fait déborder la précarité sociale sous les ponts, sur les bancs, dans les couloirs des immeubles, les trottoirs.

Lire la suite

07:20 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : précarité sociale, abri de nuit, social. | |  Facebook |  Imprimer | | |

23/06/2012

Les roses et les clous

Le Parti Socialiste, un groupe comme tant d'autres. En son sein: des chefs, des leaders désignés, auto-proclamés, refoulés, des envieux, des généreux, des ambitieux, des altruistes. Rien de bien singulier, un groupe comme il y en a tant: dans le monde du travail, sportif, associatif. Un groupe composé presque exclusivement de bénévoles (du latin benevolus: de bonne volonté) unit autour d'idéaux et de désirs communs, mais en proie a des rivalités aussi, des luttes, internes, externes. Saine les luttes: pour grandir, s'affirmer, se développer et lutter contre les inégalités sociales et accroître le pouvoir des citoyen-ne-s. Ceux qui reprochaient au PS son manque de transparence en sont quitte pour leur salive. C'est un signe de démocratie et de vitalité que de laver son linge sale en famille et en plus de l'étendre aux fenêtres. Aujourd'hui, même les petites culottes sont alignées au balcon, et il n'y a pas à en rougir, c'est cela le déba(llage) démocratique.

Lire la suite

22:54 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : parti socialiste, élections, crucifixion | |  Facebook |  Imprimer | | |

21/06/2012

Robin des roms?

Militante des droits humains, je la rencontre dans la rue, elle me dit: moi, je n'ai pas d'avis tranché sur la question des roms que l’on a arrêté hier à la frontière et que la police présente comme des mafieux. Mais je veux te donner un exemple qui explique pourquoi je doute de l’existence du réseau en question. Elle s’allume une cigarette, réfléchit puis dit: Ion n'a pas de travail au pays et n'arrive pas à nourrir sa famille (une femme, 3 enfants) il croise Paul qui revient de France. Avec le pécule gagnée là-bas, il peut ajouter quatre murs a sa maison en construction.  Paul a sa fierté, il ne va pas décrire les conditions de vie inhumaines qu'il a connu là-bas. Il répond qu’en France, il y a beaucoup d’argent à se faire, qu’il y faut juste de la volonté. Ion décide alors de partir mais n’a pas un rond. Il va demander à Codrutz qui a une voiture et a déjà fait du transport de personnes de l'amener. Pierre accepte mais lui rappelle une règle. Je te prête 200 euros et tu as 1 mois pour m'en rendre 400, sinon c'est 800 que tu me rendras. Usure? Je ne suis pas juriste elle dit, mais au moins c’est une chance de changer de vie et c’est donnant-donnant. Les banques, ça fonctionne comme cela aussi, non? 

Lire la suite

12:25 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : mendicité, roms, genève | |  Facebook |  Imprimer | | |

14/06/2012

Festifoot: fête à la censure

"Il est hors de question de diffuser un clip d'une telle violence et susceptible d'engendrer celle-ci sur notre esplanade. Je vous rappelle que les forces de l'ordre sont présentes sur le site et que leur image en serait détériorée." La réponse de l'organisatrice de Festifoot à la question de savoir pourquoi une vidéo d'Amnesty International n'avait toujours pas été diffusée sur l'écran géant de l'esplanade des Vernets est martiale. Olivier Francey, dans un article Tribune de Genève du 14 juin, met en exergue la censure opérée par l'organisation. La gouvernance à la mode ukrainienne s'inviterait-elle à Genève? Lors du dépôt de la motion socialiste au conseil municipal demandant la non-diffusion des matchs de l'eurofoot ayant lieu en Ukraine en raison du non-respect des droits humains les plus élémentaires dans ce pays, la droite avait poussé des cris d'orfraie, criant à la censure en arguant du fait que le sport n'a rien de politique. Or, on le voit aujourd'hui, non seulement le sport est politique mais ceux qui ont pour tâche de le diffuser et de faire de l'argent avec, aussi. Madame Andersen (d'obédience libérale-UDC), assume avoir pris seule le soin de censurer le clip d’amnesty international avant les matchs de l’eurofoot sur l’esplanade des Vernets. En Ukraine, et à Genève, désormais, la libre expression à ses limites, qu'on se le dise, faut pas que ça dérange, ni mette en cause le pouvoir policier, économique et donc moral en place. Sinon: couic, on coupe.

 

Lire la suite

13:51 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : eurofoot, festifoot, amnesty internationale, ukraine, usage de l'espace public | |  Facebook |  Imprimer | | |