sylvain thévoz

  • La masculinité dominante est LA forme dangereuse de radicalisation

    Imprimer

    file76261ggrdg9pyntveao.jpgUne hotline consacrée aux angoisses liées au port du voile chez des proches? Les islamophobes en rêvaient, le Canton de Genève l'a fait. L'article de la TDG sur le dispositif "gardez le lien" ciblant particulièrement l'Islam est inutilement anxiogène. Pourquoi anxiogène ? Parce qu'il se fait l'écho du sentiment d'insécurité concernant une religion particulière. En résumé : une fille décidant de porter le voile ouvrirait une porte à la radicalisation... ah. Et si mon ado arrête de manger une côtelette de porc j'appelle aussi la hotline ?[1] Au final, on ne sait plus très bien si c'est l'article ou le dispositif lui-même qui crée ce désagréable sentiment d'un réflexe pavlovien anxiogène. Un peu des deux malheureusement. Ce qui devrait conduire à s'interroger sur ce dispositif. 

    [1]www.tdg.ch/geneve/actu-genevoise/prevention-radicalisations-10-cas-transmis-police/story/16010115

    Lire la suite

    Lien permanent 0 commentaire
  • Du délit de sale gueule à la démocratie participative

    Imprimer

    101223_BATEAU_GENEVE_04.jpgTrop souvent, quand on parle de précarité, les habitant.e.s ne savent pas de quoi ni de qui l’on parle exactement, et prennent peur. Cela ne les concerne pas, et les images associées sont des images repoussoirs. Pourtant, de nombreuses bonnes volontés et énergies sont prêtes à être mises en actions, et des habitant.e.s disposé.e.s à s’impliquer concrètement, par exemple par du bénévolat. Afin de favoriser l’action, il est important de changer les représentations toutes faites et les préjugés. Comment ? Par le contact, la parole; par la rencontre personnelle, le témoignage. Un grand effort de sensibilisation et dexplications doit être fourni.

    Le sujet de la précarité est trop souvent mis sous la pile des priorités politiques, par manque d’information ou de connaissances. Il est important de rappeler qu’une personne en trajectoire de précarité dispose de ressources, de potentiel. S’il existait des diplômes qui reconnaissent la débrouille et la créativité, elles en seraient bardées.

    Lire la suite

    Lien permanent 0 commentaire