sylvain thévoz

La gauche progresse, la Suisse prend des couleurs

Imprimer

La gauSuisse_Conseil_national_2019.svg.pngche progresse en Suisse! C’est un puissant signal en faveur d’une société plus durable et égalitaire et une belle récompense pour les partis qui y travaillent depuis toujours. Dans un climat international où l’extrême droite et les démagogues gagnent du terrain, nous les faisons reculer en Suisse!

Dans un climat international où la haine de l'autre et la défiance augmentent, cette victoire des forces progressistes au coeur de l'Europe est un magnifique encouragement.

L’augmentation de la représentativité féminine et féministe est également une grande source de réjouissance. 42% d'élues, ce n'est pas encore la parité mais c'est un bond en avant qui doit être applaudi. Bravo à toutes et tous pour l'engagement, la constance, et le soin pris à défendre notre démocratie. Ensemble, la lutte pour une Suisse plus progressiste, colorée, se poursuit!

Seule source de chagrin : la très faible participation. A Genève. 39% de participation, c'est peu, c'est très peu. On peut bien sûr imaginer qu'une partie de l'électorat PLR s'est détourné des urnes en regard des affaires secouant ce parti. Toutefois, au-delà de la faible mobilisation en faveur des partis bourgeois, il demeure important de continuer à rapprocher les citoyen-ne-s de la vie politique et de la participation. Nous devons poursuivre nos actions de proximité, et avec un discours simple et direct continuer d'expliquer les enjeux pratiques de ces élections et votations ; participer en quelque sorte en continu à l'éducation collective citoyenne que mérite notre démocratie. La complexité et la vitesse de notre société semblent parfois mettre à mal nos collectifs, mais je reste persuadé que sur le long terme, ce ne sont pas les forces de l'argent, de la démagogie ou du mensonge qui peuvent l'emporter. Les belles manifestations de ces derniers mois en sont d'éclatants exemples.


La majorité de droite PLR-UDC a vécu au parlement national

La Suisse bouge. C'est LA magnifique nouvelle du week-end. Pendant 4 ans, il n'a pas été possible de planter un clou à Berne. La crise du réchauffement climatique nous fait sortir d'une ère glaciaire. Sans bien sûr tomber dans l'euphorie, nous relevons que la Suisse se remet dans le bon sens, pour une Suisse plus féminine et féministe, plus écologique, plus sociale, plus soigneuse envers ses minorités.

Bravo et merci à toutes celles et ceux qui ont marché et manifesté le 14 juin lors de la grève des femmes* et féministe, lors des marches pour le climat. Cette victoire est surtout la leur. Les mauvais perdants de l'UDC accusent les médias d'avoir été obnubilé par le thème du climat. Cela montre à quel point l'UDC est à côté de l plaque et n'a pas vu, sous ses yeux, la Suisse changer, et d'autres préoccupations monter que la chasse au mouton noir cachant l'abattage des forêts. S'en prendre aux médias est la seule réponse de l'UDC, et à l'image de ce parti:  pathétique et dangereux pour l'avenir de la Suisse. Il faut continuer d'écarter l'UDC des manettes du pouvoir. Le thème du climat et de l'environnement social sont au coeur des préoccupations. C'est la santé des gens et l'inquiétude des générations qui les portent. Ils resteront tout en haut de l'agenda politique. 

Et maintenant ? Au travail!  En rassemblant toutes les sensibilités, nous pouvons faire avancer la Suisse. Au travail pour aller chercher les abstentionnistes, les découragé.e.s les fatigué.e.s afin de construire ensemble la Suisse que nous méritons, cette Suisse durable, sensible, ouverte sur l'autre et consciente de ses richesses, de ses forces et potentiels, capable d'écarter la haine pour grandir davantage.

Les résultats de ce dimanche nous remplissent de joie et de fierté.

La gauche progresse, la Suisse bouge et se colore. 

Vive Genève, vive la Suisse et toutes celles et ceux qui la portent vers demain.

 

.................................

www.sylvainthevoz.ch

 

 

 

Lien permanent 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.