sylvain thévoz

  • Prière pour le climat

    Imprimer

    eclair_lyon.jpgOrage nous tonnerrifie nous, éponge nous

    glougloute nous, gargouille nous, catastrophise nous

    mais par pitié, épargne nous. 

     

    Lire la suite

    Lien permanent 0 commentaire
  • Calvin, vieux punk

    Imprimer

    topelement.jpgCalvin barbouillé. La blague potache ne devrait pas nous émouvoir plus que de raison. C’est un 'classique' de soumettre ses idoles à une douche colorée et même une forme de reconnaissance de les taguer. Dans le plus pur style pop art, Andy Warhol aurait apprécié. Jackson Pollock aurait ri des zozos s’exerçant à l’action painting. Marcel Duchamp aurait sûrement été ému de ce ready made, certes convenu, du parc des Bastions. Mais trève d’anachronisme. 

    Passer l’occiput des réformateurs à l’acrylique ne laisse pas indifférent. C’est heureux. Qui pense encore que Genève n'est plus comme avant a raison, car Genève c’est plutôt comme avant avant. Back to Calvin again!

    Le but de cette action picturale était de faire réagir, mais pour quoi au juste ? 

    Nous voilà pris entre deux feux. On se retrouve avec d’un côté ceux qui trouvent qu’un peu de couleur sauvage égaie ce vieux mur des réformateurs et de l’autre, pour faire court, ceux qui voudraient envoyer en Corée du Nord, en camp de redressement, ces 'jeunes' (forcément) chenapans qui ont salopé le symbole suprême et envers qui une cure de 'bolsonarisme' ou de coups de trique ferait le plus grand bien. 

    Entre les tenants du révisionnisme historique et les adeptes d’une histoire figée au formol, nous voilà bien. Entre ceux qui agissent mais ne laissent pas de commentaire (même pas une petite revendication, dites?) et ceux qui commentent mais ne retiennent pas la leçon (cette petite coulure rouge sur Calvin, sans aller jusqu’au test de Rorschach, elle ne vous évoque rien?), c’est la même béance.

    On mettra de côté les injures (qu’on les vire, qu’on les pende) et les insultes homophobes, autrement plus grave qu’un jet de peinture et sans lesquelles on en serait resté au jeu d’enfant. Ce prurit fleurissant sur les réseaux sociaux, pullulant jusqu'aux pages de députés de droite mériterait aussi ses plaintes pénales.

    Qui pourra nous tirer de ce marigot par le haut ? Ce vieux punk de Calvin, évidemment. 

    Lire la suite

    Lien permanent 0 commentaire
  • Sur le chemin des vacances...

    Imprimer

    0C1CF489-058B-4486-8E63-0C8620BDC25F.jpegUn arrêt en gare pour un TGV, ce n'est pas long, 3 ou 4 minutes peut-être. Mais cela peut sembler un temps infini. Et lié à un événement qui se déroule durant ce laps de temps, cela peut même se poursuivre longtemps après. J'aimerai vous raconter une petite histoire qui m'est arrivée sur le chemin des vacances...

     

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Air du temps 0 commentaire
  • Le Conseil d’Etat s’inspire-t-il de Paul Biya pour faire régner l’ordre ?

    Imprimer

    Samedi 29 juin, la police genevoise réprimait violemment des manifestants camerounais dénonçant la présence du dictateur Paul Biya dans le palace de l’Intercontinental. Cette répression a choqué et fait tristement parler de Genève dans le monde entier. Un article du Washington Post titrait : Swiss police use tear gas on Cameroon opposition protesters, avec une photo explicite. Le recours au gaz lacrymogène, au camion à eau, a paru totalement disproportionné aux observateurs présents.

    Lire la suite

    Lien permanent 0 commentaire
  • Lettre ouverte à ceux qui se sont appropriés la route

    Imprimer

    letsbikeit2.jpgCher motoriste,

    Tu as gagné.

    Je l'accepte, c'est acquis. A l'avenir, je n'essaierai plus de me tasser le long des trottoirs pour te laisser passer. Je ne partirai plus 3 secondes avant toi alors que le feu est encore rouge, pour ne pas risquer de me faire écraser quand tu lâches tes chevaux.

    Je ne mordrai plus jamais sur les trottoirs pour te laisser le champ libre (au boulevard Georges Favon notamment, ou à la rue Wendt). Je n'embêterai plus les piéton.ne.s, en aucune façon. C'était une grave erreur de te laisser toute la place et d'enquiquiner des usager.e.s encore plus vulnérables, en empiétant ici et là sur leur espace vital. Je ne slalomerai plus sur les voies de tram, risquant la chute à chaque changement de direction 

    C'est fini. Tu as gagné. Désormais, je prendrai ma place sur la route. Simplement.

    Après tout, tu es à 90% du temps seul dans ta voiture comme je suis seul sur mon vélo. Pourquoi la route serait-elle à toi ? Nous allons à la même vitesse en ville, nous nous rendons au final du point A au point B à la même allure. L'air conditionné, la musique pour toi, les risques et les cassages de gueule pour moi ? Non. Désormais c'est acquis, je roulerai au milieu du chemin, sans me tasser, sans me faire encore plus petit devant ta tonne de ferraille.

    J'en profite pour inviter toutes et tous les cyclistes à faire de même. Prenez la route. Vous serez davantage en sécurité. La stratégie de se tasser dans les coins ou attendre d'improbables pistes cyclables a échoué.

    Lire la suite

    Lien permanent 0 commentaire
  • Pour que Genève déclare Paul Biya persona non grata

    Imprimer

    the voice newspapers 200 villages burnt.jpgLes gardes du corps du dictateur camerounais Paul Biya accusé de restreindre les libertés fondamentales et de commettre des violations des droits humains, ont attaqué des manifestant.e.s l'hôtel Intercontinental de Genève ainsi que le journaliste de la RTS Adrian Krause mercredi 3 juin. 

    Lire la suite

    Lien permanent 0 commentaire