sylvain thévoz

08/12/2017

Un vrai conte de Noël

 

Tu vois ce gamin

Syrien ou Afghan ? Personne ne sait bien

il reste toujours dans son coin, ne fait jamais le malin

caresse son chien, mordille son pouce

apprend lentement le français.

 

Tu vois ce gamin

son père et sa mère bossent pour trois fois rien

le déposent au préau en vitesse avant de sauter dans le bus

direction le turbin

pendant qu’il reste à l’écart à l’école, écrit son nom doucement.

 

Tu vois ce gamin

avec ses grands yeux verts

de qui comprend tout, ne saisit rien

ses oreilles sont taillées bizarres alors on se moque de lui

on l’appelle Spock ou le lapin.

 

Tu vois ce gamin

personne ne lui porte attention

il est pareil à tous ses autres copains

avec l’air de toujours demander de l’air ou de l’affection

l'envie qu’on lui passe la balle pour marquer un goal.

 

Tu vois ce gamin

à l’école la maîtresse lui explique ce qu’est Noël et le petit Jésus

enfant né dans une étable qu’un roi voulait tuer

sa famille menacée de mort déplacée d’un coin à l’autre

dans la rue ça sent les marrons rôtis

la foule dans les magasins se rue, tout brille

des serpents colorés coulent sur sa tête.

 

Tu vois ce gamin

les flics sont venus le chercher dans son lit ce matin

direction l’aéroport et bye-bye

atterrissage forcé à midi à l’autre bout du monde

ni vu ni connu, c’est loin.

 

 

 

 


10:55 Publié dans Air du temps, Genève, Humeur | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook |  Imprimer | | |

Commentaires

Vous allez peut-etre encore vous faire charrier par les egomanes habituels mais je vous recois cinq sur cinq car je pourrais aussi écrire des chapitres avec ce que je vois chaque jours dans mon petit coin de la planete en faisant de mon mieux (si peu) pour rendre ce monde un petit peu (si peu) meilleur.

Écrit par : JJ | 08/12/2017

Répondre à ce commentaire

Tu vois ce gamin
Les milices sont venues le chercher ce matin
Direction la fosse et bye bye
C'est là qu'on met les chrétiens à l'autre bout du monde
Trop vu, trop connu et si près de nous, mon frère
Et l'Europe se tait

Oui, un vrai conte de Noël, en effet...
Jacques Davier, citoyen de Genève

Écrit par : Jacques Davier | 08/12/2017

Répondre à ce commentaire

Et oui c'est encore une fois la police qui joue le rôle du méchant. Je dis police car c'est plus poli que "flics". Dommage que vous n'arriviez pas à comprendre que les lois s'appliquent de la même manière pour tout le monde. Plusieurs des pays que vous citez se réjouiraient de savoir ce que le mot démocratie veut dire.

Écrit par : David | 09/12/2017

Répondre à ce commentaire

Tu vois ce gamin
il va reconstruire son pays
Comme les japonais en 45
mais avec les aides des infidèles chrétiens...

PS:Topo vous vivez dans les beaux quartiers de Genève,...rue Montchoisy...vous êtes un vrai socialiste made in Rue Solferino.....

Écrit par : mark-o | 10/12/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.