sylvain thévoz

16/11/2017

Tempête dans un bassinet

index.jpgTempête dans un bassinet. La droite municipale hurle à l'introduction du burkini dans les piscines municipales. La presse s'en fait l'écho, agitant les peurs et les polémiques.[1] Mais de quoi parle-t-on en fait ?

Tout simplement d'un nouveau règlement (excellent) du service des sports, qui énonce que les usagers et usagères doivent porter une tenue décente et appropriée dans et au bord des piscines. Cela implique que les tenues de bain sont autorisées pour autant qu’elles ne soient ni sales ni négligées. Les combinaisons de triathlète sont désormais autorisées ainsi que les maillots en dessous des genoux, pour autant qu'ils soient destinés à la natation uniquement. Alors oui, c'est vrai, les costumes de bain ne seront plus mesurés par les gardes bains avec un centimètre pour calculer ce qui dépasse et ce qui ne dépasse pas du coude ou du genou, ce qui n'était pas pas dans l’ordre de leur mission, et ce qu'ils n'ont d'ailleurs jamais fait, heureusement. De toute façon ils n'avaient pas de base légale pour le faire.  

L’objectif de ce nouveau règlement vise donc à assurer l’hygiène, la sécurité, l'accessibilité, et que l’équité de traitement soit garantie dans les piscines. Ce but est respectable. C'est même le seul que doit se proposer un établissement public. Il n'y a donc en aucune manière quoi hurler à la burkinisation des bassins. Au contraire. On a désormais un règlement clair, qui permettra à chacun-e de se vêtir plus librement et se déshabiller de même. En effet, l'ancien règlement rappelait qu'on ne pouvait pénétrer dans la zone de bassin en tenue autre qu'en maillot de bain et de se baigner ou de circuler dans l'établissement sans maillot de bain approprié à chaque sexe (monokini interdit). (art18.al.g). Désormais, le monokini est bienvenu en dehors des bassins. Eh oui. Donc c'est bien plutôt à l'accueil des seins nus que des burkinis qu'il faudrait hurler. Désormais, les femmes ne devront pas se contenter de rester en monokini hors de l'eau. Elles pourront se jeter à l'eau sans remettre le haut et profiter de la sensation de l'eau sur leur poitrine, tout comme les hommes le font déjà.  

 

L'interprétation désormais plus ouverte de ce qu'est un maillot de bain permet d'accepter dans les piscines non seulement les caleçon de bain en dessous du genou, et les t-shirts de bains protecteur (pour les enfants par exemple). Les mamans et les papas pressés qui ne comprennent pas que leur enfant soit refoulé parce que le maillot de leur enfant tombe bas sur les genoux sont reconnaissants de ce changement. L'enfant que l'on couvre d'un maillot anti-UV ne s'en portera que mieux.

 

index1.jpgCe règlement n'oblige pas le monokini ou la combi. Simplement les critères qui président à la gestion d'une piscine ne les interdisent pas. Bref. Une piscine est un établissement de bains public et le seul critère autorisant ou non un costume est son adéquation à des critères d'hygiène et de décence, en aucun cas à un prétendu historique chrétien agité comme un grelot qui dirait : bikini échancré pour toutes et tous amen. On ne parle pas de religion. Malgré le traitement polémique, on parle ici simplement d'un règlement de piscine qui a trait à l'usage d'un établissement public, permettant la natation dans les meilleures conditions.

 

220px-BathingSuit1920s.jpgPour conclure, en début d'année, une polémique éclatait sur l'habillement d'une conseillère aux Etats. Alors que l'obsession sur la manière dont les femmes se vêtissent est plus fort qu'au moyen-âge, alors que l'enjeu de la longueur des jupes des femmes fait toujours polémique, il serait bon et souhaitable de ne plus vouloir contrôler leur manière de s'habiller et de se déshabiller, et de vouloir faire de la politique sur leur dos jusque dans les règlements des piscines. Liberté pour toutes et tous... et manchons pour qui veut. 

 

[1] http://www.20min.ch/ro/news/geneve/story/Port-du-burkini-...

 

www.sylvainthevoz.ch

07:46 Publié dans Air du temps, Genève | Lien permanent | Commentaires (46) | Tags : piscine, sport, règlement, ouverture, burkini, femmes, hommes | |  Facebook |  Imprimer | | |

Commentaires

Saviez-vous que les hommes musulmans sont aussi tenus à la pudeur?
C'est bizarre qu'on n'en parle jamais, ils ne semblent pas le revendiquer et surtout, ils ne suivent pas du tout ce précepte de leur religion. Au contraire, ils adôôôrent s'habiller à l'occidentale.

Je me réjouis donc de voir bientôt des hommes en tenue islamique dans nos piscines
http://www.rajoulstore.com/awraswim.html

L'homme musulman est tenu de couvrir son awra - zone de pudeur - au-dessus du nombril jusque sous les genoux.

Pourquoi n'y a-t-il que les femmes qui doivent respecter les règles vestimentaires de l'islam, voile & Co?

Écrit par : Arnica | 16/11/2017

Personnellement, le burkini et le t-shirt anti-uv hors du bassin ne me dérange pas , mais dans le bassin ça me dégoute.

Écrit par : unavis | 16/11/2017

"L'interprétation désormais plus ouverte de ce qu'est un maillot de bain" C'est la cas de dire.

Écrit par : Maendly Norbert | 16/11/2017

En lisant votre article (bien écrit) je me suis demandé, selon une expression populaire, est-ce du lard ou du cochon ?.

Je pense que vous êtes une personne intelligente et sachant pertinemment la signification de ces actions. Vous semblez les minimiser en parlant de liberté et de droits humains. Affirmation qui peut s’apparenter à un sophisme car ces tenus et actes sont contraires à toutes libertés et droits humains.

Je vous conseille vivement de regarder la vidéo (sur Arte) de M. Boualem Sansal. (Ecrivain algérien, d’expression française). Merci de la regarder jusqu’au bout. Je serais très intéressé de connaître votre point de vue.
Je vous mets le lien ci-dessous la durée de cette vidéo est de 5 minutes et 14 secondes.

www.youtube.com/watch?v=JoJ52fHJoj4

Comme dit très justement M. Boualem Sansal, l’Islamisme s’enracine et l’occident ne voit rien venir. (Ou ne veut pas voir). On pourrait rajouter avec la complicité "inconsciente" de nombreux intellectuels.

Ce comportement n’est pas nouveau, Jean de La Fontaine nous mettait déjà en garde dans la morale de la fable de l'hirondelle et les petits oiseaux.

"Nous ne voyons le mal que quand il est venu".

Écrit par : Boccard | 16/11/2017

"tenue décente et appropriée"... voilà qui ne signifie évidemment rien de concret; la décence et l'adéquation étant des notions éminemment subjectives, l'interprétation de ce nouveau règlement (contrairement à l'ancien qui avait le mérite d'être clair) promet d'être sujet à querelles et embrouilles sans fin. Est-il décent ou non de se baigner seins nus? Pour certains oui, pour d'autres non. Un burkini est-il approprié? Pour certains oui, pour d'autres non. Bref, du bricolage de dilettante estampillé Ville de Genève (A.O.C) prévu pour créer la polémique, et qui ne fera qu'envenimer les choses.

Écrit par : mikhail | 16/11/2017

Topo Thévoz, vous êtes dangereux.

Écrit par : Noëlle Ribordy | 16/11/2017

Monsieur Topo, votre avis m'intéresse sur l'affaire Ramadan. Frère Tariq a-t-il violé ces femmes ou pas?

Écrit par : mark-o | 16/11/2017

Tiens, ça recommence. Thévoz écrit un billet, et tout l'essaim des islamobsédés habituels vient s'y agglutiner comme un des mouches sur une coulée de miel. Et ça vrombit, et ça ressasses ses lubies encore et encore, sans se lasser...

Écrit par : Prévisible | 16/11/2017

Laurel et Hardy du PRG qui prônent le port de l'uniforme à l'école devraient proposer un co-miction sorte de caleçon de choses dans les toilettes des Vernets.

Écrit par : briand | 16/11/2017

La liberté est de pouvoir aller à la piscine ou pas.

Un règlement n'a rien à voir avec la liberté, si il n'y a rien de discriminatoires.
Prendre un livre dans une bibliothèque municipale, c'est accepter un règlement quant aux conditions d'emprunt, il n'y a pas de notion de libertés.

Tout le monde à la capacité d'acheter un costume de bain conforme. Le changement de règlement n'est pas une question de liberté, mais très probablement une volonté de ne pas exclure une population religieuse.
Sur cette question là, à chacun son opinion.

En trahissant la vérité, on ne fait qu'accroître la méfiance. C'est une erreur à éviter afin que les opinions ne se crispent pas.

Écrit par : motus | 16/11/2017

"L'homme musulman est tenu de couvrir son awra - zone de pudeur - au-dessus du nombril jusque sous les genoux."
Je me permets de rappeler que (jusqu'à ma dernière vérification, qui date de hier) le port du maillot de bain qui couvre les genoux est interdit pour les hommes par le règlement municipal.
Il est fort probable que l'on fera une exception pour les musulmans s'ils le demandent.

Écrit par : Mère-Grand | 16/11/2017

Prévisible: vous auriez une contribution constructive à apporter au débat?
Par exemple: que pensez-vous de la bigoterie? Son grand retour est-il une bonne chose?

Question: les femmes ont-elles le droit d’aller à la piscine ou à la plage en Iran ou en Arabie Saoudite ? En burkini, évidemment. Étant donné que cette merveilleuse religion ne leur permet pas d’assister à des matches de foot (c’est trop indécent !)

Écrit par : Arnica | 16/11/2017

A PREVISIBLE

M. Thévoz est une personne qui est assez grande pour se défendre tout seul.

Il n'a pas besoin d'un chaperon montrant une indignation de façade.

Quand à vos remarques. voire insultes de "islamobsedés", voilà une allégation gratuite et sans fondement concordant à une personne à court d'arguments.

Si vous n'êtes pas d'accord (ce qui est votre droit) essayez de tenir des propos cohérents et réfléchis sans devoir insulter ou dénigrer vos interlocuteurs.

Écrit par : Boccard | 16/11/2017

Je ne voudrais pas avoir l`air de me mettre du coté de la haine et de l`intolérance mais vous éludez la question, monsieur Thévoz. Les piscines municipales et donc les autorités publiques peuvent-elles se permettre d`encourager le port d`un vetement ayant une tres forte connotation de radicalité religieuse? Le port du "burkini" signifie en effet l`adhésion a ces interprétations radicales de l`islam qui -entre autres joyeusetés- interdisent a la femme de se montrer au grand jour autrement que déguisée en fantomes du Louvre. Ne trouvez-vous pas grotesque que ce soit justement la "Gauche" qui encourage un tel systeme sexiste et oppressif face une "Droite" beaucoup plus éclairée en ce domaine? Je me demande si cette décision n`est pas surtout motivée par une attitude servile envers cette petite partie des résidents genevois qu`une adhésion a un islam obscurantiste n`empeche pas de dépenser des fortunes dans les hotels et boutiques de luxe de la ville.

Écrit par : JJ | 16/11/2017

Pour reprendre les propos de JJ:
"Le port du "burkini" signifie en effet l`adhésion a ces interprétations radicales de l`islam qui -entre autres joyeusetés" - ..... justifient qu'on écrase une foule avec un camion, qu'on se fasse exploser parmi des gens qui font la fête, qu'on arrose son entourage à la kalach, qu'on poignarde gratuitement quiconque se trouve être sur son chemin etc.

Une interprétation radicale de l'islam qui justifie qu'on s'en prenne à quiconque ne pense pas comme nous (les mécréants), càd les chrétiens, les juifs, les baha'is, les pastafariens, les athées.... et donc aussi les communistes.

Question à deux balles: peut-on être musulman et communiste (ces derniers étant, par définition, athées)? Par extension: peut-on être islamophile et de gauche?

Une pensée pour le pauvre Thévoz qui se prend une volée de bois vert à chaque billet. Cependant, ils nous tend, à deux bras, les verges (oh pardon) pour le battre.

Écrit par : Arnica | 16/11/2017

Sylvain Thévoz n`est pas un "islamophile" mais un homme qui, parfois, est emporté par son idéal humaniste. Par contre, il y a des islamophobes qui se plaisent a faire l`amalgame entre l`islam et les illuminés qui se font sauter en son nom depuis quelques années. Dans le cas présent, le terrorisme islamique n`a pas grand chose a voir avec la question du burkini dans les piscines genevoises.

Écrit par : JJ | 16/11/2017

Faux débat ou enfumage: Le burkini et autre niqab ne relève que peu du status de la femme. C'est avant tout un petit djihad du quotidien qui consiste a poser dans l'espace public des signes ostentatoires d'une idéologie totalitaire.

Je doute que Mr Thevoz, qui n'est toujours pas sorti de son fantasme "d'islam de gauche", accorde la même liberté d'habillement pour des t-shirt a symbole nazi ou avec des slogans racistes. Pourtant la démarche est exactement la même.

Écrit par : C.Martel | 16/11/2017

Cher JJ, ce que je constate, c'est qu'il y a - disons - 10 ans, avant les attentats, les camions fous etc.... on ne voyait quasiment pas de femmes voilées. Les femmes voilées s'accompagnent d'hommes barbus. C'est un tout.

Bien sûr qu'il y a des tas de musulmans pacifiques et je pense que ces histoires de burkini et de fondamentalisme les emmerdent encore plus que nous.

Ce que je voulais dire - et je l'ai déjà dit dans un autre commentaire - c'est que le voile, la burqa, le hidjab, le burkini etc. sont synonymes de: la femme est l'inférieure de l'homme, la femme hérite moins que ses frères, son témoignage ne vaut rien devant la justice etc.

J'ai de la peine à croire que les femmes adhèrent volontiers à tous ces préceptes.

J'attends le jour où les musulmans s'en prendront ouvertement aux homosexuels et aux juifs. L'antisémisme est d'ailleurs totalement décomplexé en France - et ce n'est pas le fait des descendants des innombrables Résistants français. Que diront alors les humanistes de gauche?

Cela dit, je m'assume islamophobe, je dirais même que c'est une litote!

Écrit par : Arnica | 16/11/2017

A JJ et Thevoz

Dans les faits, le port du burkini est aussi machiavélique que le terrorisme.
Il s'attaque à l'esprit. C'est du terrorisme psychologique, Il provoque et s’attaque à nos valeurs fondamentales.

Pour vous ce n’est certes pas grave, il y a plus important, on stigmatise les musulmans, le voile et le burkini, c’est la liberté de chacune, etc… »
Avec ce genre de raisonnement l’Islam et s’implante insidieusement et l’islamisme l’escorte. On oublie que l’Islam a le temps et que son dogme s’impose peu à peu dans les esprits. Le voile islamique, le burquini, la nourriture Halal, etc... servent justement à soumettre subversivement les esprits.

La prochaine revendication sera certainement des jours de piscine uniquement pour les femmes. M. Thevoz et Cie se fendront d’un beau billet pour nous expliquer que c’est très bien.

Ensuite ça sera la revendication de la sharia pour la communauté musulmane comme en Angleterre. Vous nous expliquerez avec de belle phrase « humaniste » que nous devons respecter les coutumes des musulmans et que leur police des mœurs comme en Allemagne diminue notre criminalité.
etc, etc..…

La compréhension de ces mécanismes est majeure, ne rien faire et jouer les idiots utiles, c’est de la complicité. (Comme diraient certains ; c’est criminel).

Écrit par : Boccard | 16/11/2017

Une fois mis de coté les amalgames ainsi que les jérémiades sur "l`antisémitisme" supposé de ceux qui refusent ces amalgames, il reste que l`islam est une religion qui a beaucoup de peine a évoluer. Peut-etre parce`que c`est la seule grande religion qui refuse a l`homme le libre arbitre en affirmant que "tout est écrit", déterminé a l`avance selon la volonté de Dieu. De ce fait, il n`est pas facile pour un musulman de remettre en cause les dogmes de sa religion et nous ne lui rendons pas vraiment service en Occident quand nous acceptons la pratique de dogmes incompatibles avec nos valeurs.

Écrit par : JJ | 17/11/2017

Je vous conseille fortement de lire les excellentes notes de Joseph Daher (blog TDG) elles expliquent très bien comment la gauche donne "une couverture de gauche aux justifications des gradualistes comme les Frêres Musulmans".
La gauche se doit de mettre en échec le néolibéralisme et construire, proposer une alternative aux fondamentalistes islamiques, au confessionnalisme et sexisme dont ces mouvements font la promotion.
Bref, je n'ai jamais voté à droite et depuis quelques années je ne vote plus pour la gauche, complètement à coté de la plaque, du coup n'étant plus représenté j'ai cessé de voter !

Écrit par : voteblanc | 17/11/2017

Je vous invite à lire la chronique politique d’Eric Budry dans la tdg qui démontre bien que certains se trompent de débat, ou alors qu’ils sont tellement obsédés par un petit objet qu’ils le voient et le placent partout. Il y a pourtant d’autres priorités. https://mobile2.tdg.ch/articles/5a0dc610ab5c373641000001

Écrit par : Thevoz | 17/11/2017

Eric Budry dans son article cherche a minimiser "il n'y en a eu que deux" etc... Dans sa volonté optimiste (ou autruchiste) d'y croire, il oublie complètement certaines réalités.

Comme par exemple cette piscine bâloise qui a crée un espace féminin a priori pour le bien être des femmes qui voulaient bronzer topless sans subir de regards. Et ou finalement débarque par cars entiers des intégristes burkinisées venant de Mulhouse et Strasbourg, jusqu'au point d'en avoir chassé les topless ou simple bikini !

Je suis étonné aussi, surtout de la part de la gauche, que personne n'écoute l'avis des associations féministes du Maghreb, pour lesquelles le burkini n'est pas une question de liberté mais clairement un instrument pour mettre la pression sur les "mauvaises musulmanes" et glisser vers la radicalisation de la société.

Écrit par : C.Martel | 17/11/2017

A propos d'antisémitisme en France:
http://www.lemonde.fr/societe/article/2017/11/02/en-france-l-antisemitisme-au-quotidien_5208984_3224.html

J'ai choisi exprès Le Monde, qui est une référence respectée par La Gauche.
Ne vous en faites pas, ça arrivera bientôt chez nous, pareil.
Malheureusement, on ne peut pas rappeler à l'ordre ces antisémites-là, car ce serait raciste.

Vous remarquerez que l'amalgame juif = Israël ne choque personne, c'est totalement normal, c'est entré dans les esprits. Les juifs, où qu'ils se trouvent, sont responsables de ce qui se passe au Proche-Orient. Alors que les musulmans s'offusquent quand on leur demande ce qu'ils pensent des attentats commis au nom de l'islam.

A lire: l'excellent éditorial dans Charlie Hebdo du 8.11 (couverture rouge avec Edwy Plenel): tout le monde s'en fout (comparez avec les manifs anti-Israël dès qu'un enfant palestinien meurt) des Rohingyas - ou du moins, l'Oumma ne met pas la planète à feu et à sang pour les venger, parce que ça ne permet pas de taper sur les juifs. Je crois que Tariq Ramadan (encore lui!) avait bien essayé de monter qqch et ce sont les Rohingyas eux-même qui lui ont dit de ne pas se mêler de ça.

Mais je m'égare..... c'est un autre débat.

Écrit par : Arnica | 17/11/2017

Le point de vue d`Eric Budry est tres estimable mais, dans le cas de l`habillement imposé aux femmes par l`islam, peut-on dire que c`est une question de libre choix? Par ailleurs, il est vrai qu`en excluant le burkini de la piscine on va peut-etre, a court terme, exclure un certain nombre de femmes mais, en l`autorisant, on encourage la perpétuation de leur oppression vestimentaire. D`ailleurs, si les États islamiques radicaux ont assez d`argent pour construire des mosquées dans toute l`Europe, pourquoi ne construiraient-ils pas aussi des piscines? J`ai eu l`occasion un jour de travailler dans la propriété avec piscine privée d`un tres riche musulman a Geneve et, quand ses femmes se baignaient (le quidam était polygame), elles le faisaient en maillot de bain a l`occidentale a l`abri d`un paravent tendu pour l`occasion autour du bassin. Ergo, les musulmanes ne sont pas enchantées d`avoir a aller dans l`eau emmaillotées de la tete aux pieds. J`ajouterais encore que tout vetement flottant est dangereux dans une piscine car il peut se prendre dans les grilles d`évacuation et provoquer la noyade comme cela arrive perfois avec des cheveux longs.

Écrit par : JJ | 17/11/2017

Au contraire c'est les femmes les plus radicalisées qui viendront occuper le terrain, les autres n'auront toujours pas l'autorisation d'accéder à ce lieu public mixte.
Monsieur Thevoz, la réalité c'est que mes deux jeunes voisines que j'ai vu grandir ont mit un voile et ne me salue plus en présence de leur père dans l'ascenseur. Leur mère à toujours fait pareil, très sympa avec moi quand elle seule et pas un mot les yeux baissés quand elle est avec son mari.
Quinze ans déjà depuis notre première rencontre. Donc Madame n'a pas eu la chance de s'émanciper et maintenant nous avons 2 voiles en plus.
PS je vous ai croisé dans mon quartier sur un stand du PS, vous êtes cool, sympa, dynamique, mais un brin utopiste sur ce coup là, je crois. Salutations.

Écrit par : voteblanc | 17/11/2017

Je nage régulièrement à la piscine du Lignon et j'ai été plutôt favorablement surpris par la politique de la commune qui a très vite autorisé le port du burkini.
D'une part parce que je pense que nombre de femmes musulmanes désirent s'intégrer dans notre société sans bouleverser leurs habitudes vestimentaires et d'autre part elles tiennent tout simplement à faire de l'exercice physique et être en bonne forme.
En revanche, j'ai vite relevé l'incohérence qui consiste à interdire aux ados de garder leur slip sous leur maillot de bain, pratique apparemment courante, et le permettre à celles qui portent un burkini.
Enfin.., celles qui choisissent de le garder. Car j'ai vu un burkini qui moulait tant la coche que l'appel était bien plus fort qu'un mini monokini.
Au final, ce qui est déplorable, c'est cette volonté de vouloir brider les pulsions artificiellement. Elles débordent et occasionnent toutes les dérives.

Écrit par : Pierre Jenni | 17/11/2017

Monsieur Thévoz, j'ai un doute car le nouveau règlement (à compléter d'urgence) est muet sur ce point: les burkinis entièrement transparents sont-ils autorisés dans les piscines municipales genevoises?

Écrit par : Mario Jelmini | 17/11/2017

Monsieur Topo, Frère Tariq a besoin de vous. Prenez sa défense car vous aimez tellement les musulmans.

Écrit par : mark-o | 17/11/2017

Monsieur Eric Budry a écrit un édito qui ne serait même pas digne d'un élève de 11ème année du cycle. (C'est lourd, confus, mal argumenté, et intellectuellement malhonnête.

Pour que ça soit bien compréhensible et que tout le monde comprenne le but de son Édito :

"CACHE LA MERDE AU CHAT".

Désolé de la vulgarité mais c'est au moins clair.

Écrit par : Boccard | 17/11/2017

La chronique politique d’Eric Budry dans la tdg propose de laisser les dames (j'imagine qu'ils voulait écrire "les femmes") choisir leur vêtement pour les bains publics.
Pourquoi ce privilège ne serait-il étendu aux messieurs (je voulais écrire "aux hommes") ?

Écrit par : Mère-Grand | 17/11/2017

Et Thevoz d'affirmer qu'il n'y avait jamais eu de meutre de masse à l'encontre de Suisses. Bon en 97, au moment de Luxor, vous n'aviez pas encore immigré pour nous donner des leçons de gauche morale. Et coco, elle-ci est morte fin octobre, avec l'affaire Berger et Weinstein.

L'instigateur n'a jamais été inquiété, puisque nos gouvernements successifs n'ont plus de c..., et que celui-ci bénéficie des bons soins des frèrots musulmans en Egypte

Inutile de chercher à raisonner un mort. Vous aurez du reste remarqué que les sympathisants de Macron, s'appelaient les "marcheurs". Exactement comme dans la série "The Walking Dead". Tous les bien-pensants de 2017 sont des "walkers".

Écrit par : Laurent Lefort | 17/11/2017

@laurentlefort je n’ai jamais rien affirmé de la sorte. En 1997, j’étais à l’école de la Pontaise, à Lausanne ou j’ai fait toute ma scolarité dès l’enfantine. À force d’accumuler les fake News et mensonges vous en perdez toute crédibilité.

Écrit par : Thevoz | 17/11/2017

Arnica@ Ceci n'est pas une attaque contre Israël, mais une demande de précision : vous écrivez "Vous remarquerez que l'amalgame juif = Israël ne choque personne,".
Mais Israël ne se proclame-t-il pas "état juif", justement ?

Écrit par : Géo | 17/11/2017

Cela dit, il y a ce qu`on aimerait et ce que la réalité permet. A la lumiere de la visite a Geneve du secrétaire gén. de la Ligue Islamique Mondiale qui fait preuve de beaucoup de bonne volonté pour lutter contre les dérives du radicalisme islamique, il serait mal venu d`interdire en ce moment le burkini dans les piscines au risque de décourager les nouvelles autorités saoudiennes dans leurs initiatives progressistes.

Écrit par : JJ | 17/11/2017

"En commentaire de mon billet, quelques personnes avancent le caractère intrinsèquement violent et criminel de l'Islam. Mais alors peuvent-ils nommer les crimes de masse commis en Suisse au nom de l'Islam". Votre commentaire du 4 novembre sur votre avant-dernier article.

Alors je ne sais pas vous, mais ça ressemble furieusement à ce que j'ai affirmé plus haut. Question crédibilité, vous réfléchirez deux fois avant de monter sur votre Shetland. Un beau menteur en l'occurence.

De 96 à 98, vous étiez au Canada, selon votre bio. Donc il est possible que ceux-ci n'aient pas évoqué l'attentat. Donc fake news à moitié. Après vous êtes élu si je ne m'abuse, alors vous avez fait quoi depuis tout ce temps pour rendre justice aux familles des victimes ? Ben rien, que dalle, nada. peau de zobe.

"Nourri au biberon du bon lait chaud de Marx, Che Guevara, Fidel Castro et Ziegler". C'est pratique à gauche, on peut avouer avoir été bercés par des criminels sans ne rien risquer.

Quand au grand remplacement, vous niez cet état de fait alors que vous avez chiffré vous-même, le nombre de musulmans en Suisse, depuis 1960. Alors soit vous avez du salami devant les yeux, soit à nouveau, vous mentez.

Et pour Charlottesville, (sur le même article que précité) on vous rappelera que l'intégriste en question, s'en est pris à une église, et non à une mosquée. Donc encore un argument foireux.

Mais c'est bien de vous exciter sur les imprécisions volontaires de ma part concernant votre CV. Ca permet d'éluder les affirmations dérangeantes.

Écrit par : Laurent Lefort | 17/11/2017

@laurentlefort si pour vous ‘les crimes de masse commis en Suisse au nom de l'Islam" veulent dire la même chose ‘qu’un crime de masse commis en Égypte sur un groupe de touristes qui se trouvaient être des suisses’ alors vraiment je baisse les bras. Je me suis effectivement trompé dans le calcul des années. Alors je rectifie : né au Canada, de père suisse, j’ai vécu de 6mois à 19 ans à Lausanne puis 10 ans à l’étranger (Bruxelles et Montréal) avant de revenir en suisse vivre à genève il y a de cela plus de 12 ans. Je suis suisse et heureux de l’etre. Ce qui est marquant, c’est la manière dont vous insinuez que quelqu’un qui n’aurait pas son pedigree helvete a 100% ou serait immigré ne pourrait pas être patriote, et quand bien même ne le serait pas, avoir tout compte fait une opinion différente de la vôtre et tout aussi valable. Les arguments d’autorite cachent une grande faiblesse. Etre bien né ne garantit pas de la bêtise. Concernant le grand remplacement, c’est une théorie stupide, d’abord parce que la population suisse est passée de 6 millions de personnes dans les années quatre-vingt à plus de 8 millions actuellement, il est donc naturel que des groupes s’accroissent proportionnellement. Ensuite, ce n’est pas parce qu’il y a plus de musulmans (convertis ou autres, suisses ou étrangers) que cela valide en aucune sorte le fait qu’ils prendront la place de quiconque. Pour Charlottesville, en effet peut être bien qu’avec votre créativité, vous arriverez à vous persuader que c’était un acte anti-chretien... mais il faudra travailler dur, les faits et l’histoire sont contre vous : http://mobile.lesinrocks.com/2017/08/14/actualite/que-sest-il-passe-charlottesville-11974153/

Écrit par : Thevoz | 17/11/2017

J'avais bien précisé "à l'encontre de Suisses". Donc en Suisse et, en dehors. C'est à nouveau vous qui avez mal lu. Des touristes à 99% de chance non-musulmans, puisque Charm-El-Cheik est le lieu de départ des tours opérateurs. Mais vous avez sans doute raison, la motivation première des terroristes, n'était certainement pas la religion. Que ne faut-il pas lire.

Lorsqu'on est triple-national, on ne peut effectivement pas être patriote. Ca n'a aucun sens. Qui plus est, je pensais qu'être patriote aujourd'hui, vous assimilait à l'extrême droite. Petite précision ; En France, aujourd'hui, être souverainiste est désormais classé dans la catégorie précitée. C'est dire le niveau d'abrutissement.

Vous préciser vous être éclipsé à 19 ans pour de longues études à l'étranger. Soit. Cela vous a très certainement permis également de ne pas accomplir vos obligations civiques. Ni en France, ni en Suisse, ni au Canada. Merci de préciser. Donc niveau égalité de traitement pour tous, vous repasserez.


"Concernant le grand remplacement, c’est une théorie stupide, d’abord parce que la population suisse est passée de 6 millions de personnes dans les années quatre-vingt à plus de 8 millions actuellement, il est donc naturel que des groupes s’accroissent proportionnellement".

- Et non, encore une fois inexact ou, mensonge éhonté, puisque le calcul est rapide. Huit fois plus de musulmans en Suisse comparativement à 1970. Ca doit être votre notion d'une courbe proportionnelle à l'augmentation de la population suisse.

Merci également de m'inciter à acheter ou consulter le quotidien de Mathieu Pigasse, mais je préfèrerais m'en servir pour la litière du chat. Niveau informations fiables, on est au niveau de BFM WC.

Je vous rappellerai en outre, que les événements de Charlottesville ont débuté avec un référendum communal demandés par des excités d'extrême gauche, grands démocrates et, du côté du bien, pour déboulonner ce fameux Général Lee. Statue qui n'avait jamais poser problème jusque-là. Personnage central dont personne ne sait vraiment si il était pro ou, anti-esclavagiste. Le KKK l'utilise à son avantage, les antifas également.
Rappelons à toute fins utiles, que jusqu'en 1865, les exactions contre les africains étaient majoritairement au Nord, et non au Sud (voir les émeutes de New-York). Histoire de rappeler au camp du bien, qu'il a du sang plein les mains.

Donc si quelques allumés de gauche, à l'origine, n'avaient pas pêter une durite parce qu'ils n'avaient toujours pas digéré la défaite de Sanders ou de Clinton, ce bain de sang n'aurait sans doute jamais eu lieu. L'histoire du drapeau confédéré deux ans auparavant en Caroline du Sud, avait déjà mis le feu aux poudres. Il était donc totalement irresponsable de rajouter de l'huile sur le feu.

Écrit par : Laurent Lefort | 18/11/2017

Population suisse en 1970 : 6 193 000 dont, 50'000 musulmans, cela me donne 0,80%

Population suisse en 2016 : 8 327 000 dont, 450'000 musulmans, soit 5,60%.

Donc pendant que la population croissait de 2 134 000 d'individus durant ce laps de temps, la population musulmane augmentait de 400'000 âmes.

Les chiffres, ce n'est pas votre truc non plus, semble-t-il.

Écrit par : Laurent Lefort | 18/11/2017

@laurentlefort mais oui j’ai fait mon école de recrue mais oui je mange du Toblerone mais oui j’aime skier mais oui j’ai appris l’allemand comme première langue nationale à l’ecole, mais oui je suis fan de la Nati, et j’ai écouté Henri Dès gamin, etc., Et puis quoi? Quand on cessera de vouloir diviser le monde en deux : ceux qui en sont et ceux qui n’en sont pas, ça ira déjà beaucoup mieux. Concernant les chiffres, je ne dis pas que l’accroissement de la population est le seul facteur, et je n’explique pas les modifications de population uniquement ainsi, je dis ‘ d’abord’ c’est donc un élément, qui fait partie d’un tout. On pourrait parler aussi des changement dans la natalité de la population suisse. On s’est bien éloigné du taux des années 60, où on avait encore 2,5 enfants par femme, ou du début du siècle (3.8 enfants par femme) alors qu’aujourd’hui le taux de natalité seul n’assure plus le remplacement de la population.https://www.bfs.admin.ch/bfs/fr/home/statistiques/population/naissances-deces.html Je rappelais aussi que les mouvements migratoires sont essentiels et une chance pour la Suisse, sont une ressource vitale pour notre pays et impliquent un brassage. Et tant mieux. Alors oui le monde change, c’est inéluctable. Le fait d’appartenir à telle ou telle nationalité ou telle ou telle religion ne fait pas d’un autre humain, d’un autre europeen - puisque c’est eux qui migrent majoritairement en suisse-, un alien L’enjeu au final, est bien de savoir comment accompagner ces changements et en saisir les opportunités dans un champ large plutôt que de faire de tel détail, de tel ou tel chiffre, un condensé essentiel (comme du maggi si vous voulez) et de faire passer des examens en suissitude absurde à tel ou tel groupe de la population ou tel ou tel individu. Comment paierons nous les retraites, quels seront les emplois du futur, quel système de soin pour la Suisse, et... pour revenir au niveau municipal et à notre debat de base : comment avoir des centres sportifs accessibles à toutes et tous à bas prix, avec des reglemenents de piscine unifiés et non discriminants... voilà quelques enjeux sur lesquels travailler ensemble plutôt que de surfer sur les angoisses du grand remplacement nourri d’islamophobie. Belle journée à vous.

Écrit par : Thevoz | 18/11/2017

"Les chiffres, ce n'est pas votre truc non plus, semble-t-il."

Le vôtre non plus, apparemment, puisque ceux que vous citez* ne montrent aucun "remplacement", ce qui était la question de départ.

Je ne vous connais pas, Laurent, mais vous êtes visiblement engagé dans un processus d'enfermement idéologique, motivé, à juger votre ton, par une grande surexcitation personnelle. Vous devriez faire un effort pour prendre du recul et faire un retour et une réflexion sur vous-même. Vous ne vous en porterez que mieux.


* Je ne les ai pas cross-vérifiés, je les reprends tels quels.

Écrit par : Conseil | 18/11/2017

"L’objectif de ce nouveau règlement vise donc à assurer l’hygiène"
- Dans l'application de cette mesure: les maîtres-nageur devront vérifier la présence de culottes sous burkinis

"la sécurité"
- En respect de cette mesure: les maîtres-nageur devront contrôler les porteuses de burkini et interdire les multi couches et tissus lourds

"l'accessibilité, et que l’équité de traitement soit garantie dans les piscines"
- la mode du burkini qui fut inventée par une vieille musulmane migrante en Australie, ne datant que des années 2003,

nos élus, dans leurs efforts d'intégration de migrants en mal d'intégration à nos lois, se verront sous peu dans l'obligation de révisionismer leur loi sur "l'accessibilité"

lorsque les musulmanes viendront nous imposer le respect de leurs modes intégristes avec de nouveaux artifices, disons par exemple des gants de natation

- puisqu' éviter tout contact direct avec l'impur, ce voisin de bassinet
est prescrit par leurs codes coraniques, et ce burkini est le signe de leur foi.

Enfin, n'oublions pas que dans cet esprit d'accessibilité à tous made-in gauche de Genève,
c'est aux impurs de faire encore plus d'efforts d'acceptation des codes coraniques, afin d'intégrer ces faibles femmes soumises avec leurs fi-fils et fi-filles à leur foi intangible.

En fait ces élus n'en doutons-pas, font preuve d'un grand esprit d'ouverture internationale: toutes portes ouvertes aux jeunes saoudiens et héritiers dirigeants de mosquées sur sol suisse, aux cadres musulmans frontaliers et à leurs femmes ainsi qu'aux femmes djihadistes de retour au bercail avec mouflets borne in tueries de masse en Irakosyrie.

Écrit par : divergente | 18/11/2017

Les retraites, vous pourrez vous assoir dessus, immigration ou non. Et vu l'explosion demographique africaine, ça va être passionnant

Conseil, concernant l'enfermement idéologique, je vous emmerde, vous, votre gros boudin de femme et, votre chat (citation d'un célèbre film avec David Nieven). Vous irez expliquer aux Asiatiques que le multiculturalisme est une chance et que le brassage est inéducable.

Écrit par : Laurent Lefort | 18/11/2017

Eh bien si "Conseil": Si le taux accroissement de la population musulmane par rapport a la population totale reste identique (600% en 46 ans). Ils seront majoritaire en 2065 et le remplacement sera total bien avant la fin du siècle.

C'est une projection basé sur les chiffres réels mais qui reste purement théorique.

Çà n'empêche pas d'y réfléchir, surtout que vous savez bien qu'il n'y a pas besoin de voir si loin: Sur tous les terrains ou la proportion de musulman dépasse 15% à 20% il y a des revendication d’instauration localisé de la sharia, de l'intimidation et agression envers toutes autres culture, l'impossibilité pour les femmes de vivre librement selon le mode de vie occidental etc... Ce qui accélère d'autant plus le déplacement (je devrait dire la fuite) des autres populations.

Écrit par : C.Martel | 18/11/2017

Il faut une nouvelle "Isabel la catholique"

Écrit par : Noëlle Ribordy | 18/11/2017

Je suggère de vous munir de saucisses ou d'un moreceau de lard que vous laisserez malencontreusement tomber dans la piscine.

Écrit par : Dr Tintin | 18/11/2017

Les commentaires sont fermés.