28/01/2016

Le Musée d’Art et d’Histoire s’active !

Ouvrir un musée une soirée par mois pour y inviter le public à découvrir les œuvres autrement, quelle idée rafraîchissante ! Depuis le mois de septembre 2015, le Musée d'Art et d'Histoire s’y emploie. L’idée n’est pas révolutionnaire … des villes comme Paris, New-York, l’ont éprouvée, mais elle a le mérite de secouer les bonnets de nuit vissés à 18h dans notre bonne Cité de Calvin pour ouvrir le musée à un tout autre public. 

 

Quoi, un musée ouvert après 18h ? Scandale ! Les deux premières éditions de l'après-travail,  l’une sur l’Italie, l’autre à Halloween ont attiré à chaque fois entre 2000 et 4000 personnes. Qu’est-ce qui faisait courir cette foule ? La curiosité ? La promesse de petits fours ? La curiosité pour les œuvres ?

 

Initiation artistique ou botellón muséal ? 

On a assisté à la dernière soirée culturelle au MAH, avec des résistances. Allait-elle être un botellón géant ? Les plafonds irradiaient d’un rose bonbon faisant écho au thème de la soirée : Monde imaginaire, au parfum de fraises tagada. Les jeux de lumières ne parvenaient pas à cacher la peinture qui s’écaille, ni les stores qui pendouillaient misérablement.  Les animations sonores et visuelles ne remplissaient pas le grand vide de la cour. Il faisait froid, c’était l’hiver. On sortait vite fumer une cigarette et l’on rentrait dare-dare. L’ambiance était pourtant chaleureuse. Le MAH est une vieille dame qui peut encore s’égayer le temps d’un soir.

Avec des couleurs et un brin d’imagination, le musée s’anime ! Au programme du soir : installations, danse, et performances. Le public présent, jeune, sympa, ne vient pas pour boire mais pour voir, découvrir ce  Musée d’Art et d’Histoire dans une autre atmosphère. Et ça marche !  

 

Faire bouger ce musée  

Le public se presse à la salle des antiquités égyptiennes et grecques. Cette salle a-t-elle déjà été aussi pleine ? Pleine à craquer je veux dire ? Pas possible. Sur des podiums, des danseurs établissent un  face à face avec des statues ; création qui permettent de s’approprier autrement notre héritage. Les amphores tanguent mais ne chutent pas ; ça slalome entre les statues d’Apollon. Les gardiens de salle, avec tact et sensibilité, veillent à ce que tout se déroule bien. Un peu de stress quand même… autre ambiance que lors des dimanches pluvieux.     

Une visite guidée commence au 2e étage. Vite, remonter le grand escalier majestueux joliment décoré pour redécouvrir les peintures de Vallotton. Une médiatrice s’engage dans un véritable corps à corps avec les tableaux, les mimant, les jouant, emportant l’adhésion du public.  Est-elle comédienne murmure un spectateur ?

 

La foule se rassemble à la salle des armures. Éclairée rouge vif. Les sacs à main sont suspendus aux lances (ou presque), les portables se rechargent aux prises.  Il y a quelque chose d’un brin décalé, un zeste carnavalesque. Le public se prend en photo, part voir une autre performance, avant de revenir en parler autour d’un verre et d’un heaume du 17e siècle.   

Oser le changement  

Il est à craindre que les garants du dogme ne s’offusquent d’un tel charivari, de peur qu’un musée crapoteux ne commence à s’animer et vive sa vie d’aujourd’hui. Le public, lui, se réjouira qu’une fois par mois ce bon vieux MAH devienne un peu plus ce qu’il pourra être à l’avenir : un musée vivant, accueillant, chamarré même, mêlant allégrement la vie et les gens aux œuvres.   

Le 28 février, c’est l’ouverture au public du musée qui se joue. Votons OUI. Osons le changement. Osons renouveler et agrandir ce musée, afin de proposer de nouvelles formes de médiations pour tout public. 

 

MAH Soirée d’après-travail. Musée d'art et d'histoire. 2 rue Charles Galland. www.mah-geneve.ch  

 

Jeudi 28 janvier 2016 : L'âge de glace. Le MAH de retour à l'âge glaciaire.  

Vendredi 12 février 2016 : En attendant Saint-Valentin... une soirée placée sous le signe de l'amour.  

Gratuit, sans réservation. Bar et restauration payants. 18h-22h. 

15:12 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.