sylvain thévoz

16/09/2015

Bouchons à Genève : une explication

 

La fable du selfie et de l'habitant

 

Le selfie, ayant chanté

Tout l'été,

Se trouva fort dépourvu

Quand l’automne fut venu :

Pas un seul petit travail

De pont ou de route réalisé

Le selfie alla crier famine

Sur les réseaux sociaux, dans l'Illustré, comme à son habitude,

Priant aux habitants de lui prêter

Quelque crédit pour subsister

Jusqu'à la saison nouvelle.

 

-Je vous paierai, lui dit l'habitant,

Si vous arrêtez enfin

De vous répandre sur les réseaux sociaux

Et vous mettez au travail!

 

L’habitant n'est pas dupe :

C'est là sa grande qualité.

 

-Que faisiez-vous au temps chaud ?

Dit-il au selfie, ce grand planificateur

 

- Nuit et jour à tout venant

Je faisais des selfie, ne vous déplaise.

 

- Vous faisiez des selfie ? j'en suis fort aise.

Eh bien maintenant mettez-vous au travail

 

On ne roule plus dans cette ville, ni aux Charmilles ni au Pont du Mont-Blanc

Sortez donc du monde virtuel que l'on sorte des bouchons ! 

 

Genève, 16 septembre 2015, 17h04 :

un habitant coincé dans le trafic, relisant Jean de La Fontaine pour passer le temps....

 

 

........................................

www.sylvainthevoz.ch

17:48 Publié dans Air du temps, Genève | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bouchons, pollutions, la fontaine | |  Facebook |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.