sylvain thévoz

26/06/2015

Carlos Serra, un regard sur les municipales 2015

01_IMG_0191.jpgPhotographe pour le journal Gauche Hebdo, Carlos Serra a choisi de couvrir les élections municipales en Ville de Genève. Du mois de janvier à mai 2015 il s’est rendu sur les stands politiques, aux événements publics et débats touchant à cette élection. Il souhaitait être au plus près des militants, candidats,  qui se sont lancés dans cette aventure élective. Par la mise en avant de leur engagement, leur énergie, lassitude parfois, c’est un symbole de notre démocratie qu’il a mis en image. Plus de 6000 clichés saisis ! 

 

19_IMG_0948.jpg

Politique mais non partisan

Son travail ne visait pas à la promotion de tel ou tel parti. Carlos Serra a volontairement pris soin d’en suivre plusieurs. Sa démarche n’est pas partisane dans le sens politicien du terme. Elle interroge les rouages de la construction politique, le rapport à l’image, du désir d’être vu à la nécessité d’être visible, que chaque candidat, différemment, gère face au photographe.

 

Carlos Serra nous place face à l’un des moments importants de notre démocratie. Ses photographies permettent de nous interroger sur le sens des élections, ce qui anime celles et ceux qui s’y présentent, la manière dont les citoyen.ne.s les perçoivent ;  il rend compte des échanges et des discussions intenses qui s’y déroulent.

 

IMG_9647.jpg

De l'affichage

Et maintenant que les élections sont passées, que reste-t-il de ce temps de campagne, des engagements, des promesses, des candidats déçus (ou pas) ? De leurs regards? L’exposition de photographie de Carlos Serra nous autorise une pertinente mise à distance, permet d’y réfléchir.    

Son travail rappelle celui qu'avait effectué Ariane Arlotti sur le corps politique. Sauf qu'il est en quelque sort inverse. Ariane Arlotti avait choisi de photographier les élu.e.s dans le parlement, avant d'exposer ses photos dans des lieux publics, pour montrer le corps politique à l'oeuvre. Carlos Serra, lui, affronte le politique dans la rue, d'une manière frontale, comme simple citoyen, rejouant sans fards la scène du face à face démocratique.      

 

15_IMG_8580.jpg

L'envers du décor

Il y a quelque chose de touchant à ce qu'un photographe, Carlos Serra, à l'heure du règne des selfie, s'emploie à mettre en valeur des personnes engagées pour la collectivité, en tournant son objectif vers eux.     

 

Les photos de Carlos Serra sont exposées jusqu'à fin juillet au café-restaurant l'envers du décor.

Comment les clients réagissent face à ces photos ? Certains trouvent qu'il y a un... parti pris. Pour l'un il y a trop de rouge, pour un autre trop de vert, mais personne ne s'est encore jeté un verre d'eau au visage. Les serveurs en sourient. Ils trouvent cocasse qu'au moment de manger, les convives se trouvent placés sous le regard des politiques et les cuisinent...  cela anime la discussion. Et puis, quel joli clin d'oeil que d'exposer ces photos de campagne à .. l'envers du décor.

 

Exposition des photos de Carlos Serra : jusqu'au 1e août 

Restaurant l'envers du décor, 10 rue de la Chapelle, 1207 Genève.

 

 

08:21 Publié dans Air du temps, Genève | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : carlos serra, photographe | |  Facebook |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.