sylvain thévoz

15/05/2015

La corneille est une corneille pour l'Homme

 

 

Alarmant article dans la tribune de Genève. La psychose grandit à Genève.

 

Une personne a été blessée à la tête notamment. Des policiers sont intervenus pour sécuriser les lieux de l'agression. 

 

Celle-ci a eu lieu proche de la gare. Ce n'est pas la première fois que des personnes sont agressées ainsi. Les malfrats étaient à l'abri d'un arbre, laissant passer leurs victimes potentielles avant de fondre dessus. Le motif de l'attaque est difficile à établir. Pas de vol ni revendication à ce jour. Bilan: un crâne écorché, un déploiement de policiers municipaux, une zone sécurisée. Une batterie anti-aérienne a failli être déployée de manière préventive, mais les militaires de la caserne des Vernets étaient en congé. L'enquête suit son cours. Un lien avec les débordements de l'Arve n'est pas exclu. 

 

Selon le journal, les malfrats seraient : devenus agressifs suite à un attroupement de personnes formé autour d'eux. Quelques pandores ont bien essayé de les mettre derrière les barreaux. Las, d'un bond leste, ils étaient loin. Des frontaliers? Soupçonné d'éventrement (sac plastique verts en bordure de parc), éviscerations ( nids, oisillons), kidnapping (écureuils), la bande semble très dangereuse.

 

Les journalistes se perdent en conjoncture : action religieuse un jeudi saint ? émules de l'armée islamique au Levant? Inspiration des clowns agressifs? émanation du gang des panthères roses ? Les raisons de s'angoisser demeurent nombreuses.

La police a toutefois rapidement coupé court aux rumeurs (à défaut de la psychose, qu'elle aime à entretenir). Il s'agit de corneilles, pas de drones...de volatiles à plumes, pas de terroristes voilés. Nous voilà rassurés. Enfin, pas tout à fait..

selon le sondage du jour : 

Les récentes attaques de corneilles sur des animaux et des passants vous inquiètent-elles?

Oui

48.4% !

Non

46.2%

Je n'ai pas d'avis

5.5%
 

L'inquiétude demeure. A raison. Selon une étude américaine, les corneilles sont capables d'identifier des visages humains et se souvenir si l'un d'entre eux représente une menace. Elles seraient même capable d'enseigner aux autres membres de leur groupe à reconnaître ces visages dit « dangereux ».

Cette agression était-elle préméditée? La victime avait-elle mangé une pintade, du poulet? Les oiseaux sont-ils rancuniers? (un sondage! un sondage ! ) Et si les bêtes avaient décidés de prendre leur revanche? Déjà que les renardeaux fouillent nos poubelles, que les abeilles font leur nid n'importe où, que les moustiques piquent... à quand une morsure de brochet pour enflammer la rade?

Et si Hitchcock avaient vu juste; si des tarentules géantes débarquaient, des insectes mutaient, si les chiens, même muselés, recommençaient à mordre ? Le monde est hostile, ça craint. La rubrique des chiens écrasés doit être rebaptisée d'urgence Corneilles agressives pour mieux le refléter. 

 

Comme dit Pierre, émule de la bande : à raconter ses maux, souvent on les soulage.

 

On attend maintenant un communiqué de presse des amis des bêtes:
Nous déplorons que le terme agression ait été employé quand une corneille, au printemps, protège son nid et éloigne, comme elle le fait depuis la nuit des temps celles et ceux qui s'en approchent de trop près. Les citadins devraient se rappeler qu'ils ne vivent pas en vase clos avec leur iphone et leur bouffe lyophilisée, mais qu'ils sont des bêtes parmi d'autres dans un écosystème à partager.       


Morale de l'histoire :

Si l'on prétend que l'Homme est un loup pour l'Homme, il demeure finalement surtout une brute, petite chose fragile et agressive soumise à l'angoisse.

La corneille, elle, reste une corneille pour l'Homme, bien moins bête finalement que nous, bipèdes à iphone. 

 

 

http://www.tdg.ch/geneve/actu-genevoise/Des-corneilles-attaquent-des-passants-pres-de-la-gare/story/12471217

 

11:25 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : corneilles, menace, angoisse, psychose | |  Facebook |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.