sylvain thévoz

31/07/2014

Gaza: cette guerre n'est pas une guerre défensive

Plus les jours passent, plus le masque tombe. Il n'y a pas d'opération "protective edge" (bouclier protecteur) mené par l'Etat d'israël à Gaza. Il n'y a pas de guerre défensive. Il y a maintenant 1'364 morts à Gaza, plus de 7'000 blessés, 400'000 déplacés, 75 km2 de territoires conquis sur le terrain par Israël. Les victimes sont les femmes, les enfants, les civils. Ce sont désormais des dizaines et des dizaines de civils qui s'entassent dans des "appartements" sans eau, sans électricité, dans des conditions de salubrité effroyable et sous la menace quotidienne des bombes. L'unique central électrique de Gaza a sauté, les habitant-e-s obtiennent deux heures d'électricité par jour. Peut-on imaginer cela sans prendre position? Sur les bords de la Méditerranée, 130km plus au nord, les plages touristiques de Tel Aviv sont, elles, toujours aussi bien vendues auprès des touristes occidentaux par les chambres de commerce israéliennes. Tel Aviv, ville de fête et d'insouciance! "Tel-Aviv, la fête à tout prix. On a beau nous parler à longueur de journaux télévisés du conflit israélo-palestinien, Tel-Aviv reste une ville joyeuse, bouillonnante, décontractée, où l’insouciance est érigée en résistance".* Alors quoi : les familles courent sous les roquettes et l'angoisse domine en israël, ou la vie se poursuit presque à l'identique, sur les plages et au soleil pendant qu'à Gaza les humains meurent à la pelle ?

Une entreprise méthodique et planifiée de destruction

A Gaza, des personnes ont perdu 3, 7, 11 membres de leur famille! Plus de 200 enfants ont été tué. C'est une génération d'orphelins, de  veufs de familles brisées que l'état d'israël, par sa stratégie jusqu'au-boutiste, est en train de fabriquer. C'est un coup radical qu'Israël porte à la paix. Mohammed Abbas, le modéré, est volontairement isolé par israël. Non, il est impossible de se taire et de ne pas dénoncer la stratégie qui vise à pousser la colonisation toujours plus avant, en jouant la partition du pire, tenant et agitant la barbichette des extrémistes. A Gaza, les hôpitaux fonctionnent 24/24 et manquent de matériel de rechange, les stocks sont épuisés, 3 hôpitaux ont dû fermer. Des écoles, des hôpitaux sont bombardés. Chaque jour apporte son lot de crimes et de sang; de nouveaux massacres commis par l'armée israélienne en violation des droits fondamentaux du peuple palestinien. Ce n'est plus, depuis de nombreux jours, de légitime défense qu'il s'agit.  

La seule stratégie qui pourra assurer la paix est connue: Reconnaissance de l'Etat Palestinien avec Jérusalem-Est est comme capitale, sur les frontières de 1967, avec un retour négocié des réfugiés de 1948. Les personnes de bonne volonté, prêt à faire des concessions côté Palestinien existent. Même le Hamas a affirmé à plusieurs reprises être prêt à négocier pour autant qu'Israël arrête les bombardements.** Alors quoi? Pourquoi cette boucherie se poursuit-elle ?    

Rester neutres?

Devant cette barbarie, rester neutre, c'est choisir d'être complice, tacitement, silencieusement. Certains, à Genève, voudraient que soit brandi le drapeau israélien dans des manifestations, en signe d'équité. La belle affaire. Pour les personnes qui se tiennent en solidarité avec le peuple palestinien (civils, femmes et enfants), et pour ceux qui croient dans l'avenir d'une coexistence pacifique possible, il y a quelque chose d'extrêmement choquant de réclamer la présence de ce drapeau dans des manifestations en solidarité avec le peuple palestinien ou d'appel à la "neutralité".

Aujourd'hui, le drapeau israélien ne peut être brandi comme un drapeau de paix. Il baigne dans le sang. Aujourd'hui la stratégie de fuite en avant de l'état d'Israël va à l'encontre des intérêts de sa population et des vies environnantes. En tant qu'état dépositaire des Conventions de Genève, la Suisse a une responsabilité particulière pour l'application du droit international humanitaire; en tant qu'êtres humains, nous ne pouvons rester silencieux ou croire la propagande qui d'une guerre défensive de l'état d'israël à Gaza. 


Samedi 2 août 2014 à 15h. Manifestation de soutien avec le peuple palestinien, Berne, Place Fédérale.


* http://www.israelvalley.com/news/2013/04/09/39668/la-plage-tel-aviv-semble-bien-avoir-invente-le-mouvement-perpetuel

** http://www.humanite.fr/le-hamas-pret-negocier-si-les-bombardements-cessent-547306

download.jpg

14:43 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : palestine, israël, protective edge | |  Facebook |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.