sylvain thévoz

23/04/2014

Pour que Genève organise la prochaine finale de coupe Suisse de football

genève-foot.jpgVu les dégâts en marge de la finale de coupe Suisse lundi à Berne. Vu la trouille des pouvoirs policiers et politiques qui se disent prêts à jeter l'éponge. Vu que le maire de Berne, Alexander Tschäppät revendique certes que la finale de la Coupe appartient à la Ville fédérale, mais pas à n'importe quel prix. Vu que selon le chef du Département bernois de la police, Hans-Jürg Käser la finale de la Coupe de Suisse de football ne devrait plus être disputée à Berne; des policiers ayant trinqué: cinq d'entre eux ayant des ecchymoses suite à des jets de pierres et de pétards (source TDG). Vu qu'il y a eu des vitrines cassées, vu que les manifestations sportives de grand ampleur, ça fait désordre dans la capitale, c'est peut-être le bon moment pour que Genève se candidate pour organiser la prochaine Coupe de Suisse de Football. Berne est traumatisée par les pétards, Genève peut reprendre la balle au bond.


Vaduz-Thoune: on pourra gérer

Vu que nous avons un grand stade vide avec une équipe de deuxième division dedans. Vu que ce n'est pas demain la veille que le stade sera rentabilisé, vu le niveau actuel moyen du football à Genève et la manière dont le stade a été construit. Vu qu'à part du football c'est difficile d'y mettre quoi que ce soit d'autre (à part de temps à autre un match de hockey ou un concert de Johnny Halliday). Vu que la finale de la coupe de Suisse, c'est une fois par année. Vu que ce n'est pas chaque fois que l'on aura Bâle-Zürich en finale (enfin on espère, allez les romands, on se réveille). Vu qu'un Vaduz- Thoune ou Sion- Saint-Gall ça ne soulève pas trop de vagues. Vu que l'on a déjà accueilli un Eurofoot à Genève sans trop de problèmes, on pourra gérer. 

Rentabiliser les effectifs policiers

Vu les nombreuses forces de police spéciales (Dard, Cougar, Grif, Gite) inutilisées en Romandie. Vu les agrandissements de prison que le Conseil d'Etat effectue à tout va et qu'il faudra bien rentabiliser. Vu que l'UDC et le MCG trouvent qu'il y a trop d'étrangers en prison; y coffrer de temps à autres des confédérés serait de bon ton, les rassurerait avec de jolies statistiques. Vu que des étrangers, c'est déjà ceux qui résident outre-Sarine, en enfermant des zürichois, on rentabilisera nos investissements policiers. Tiens, on pourrait même se faire subventionner par la Confédération... 

geneve-festifoot.jpgNous serions les héros de la Suisse

Vu que les suisse-allemands pensent que nous sommes les grecs de la Suisse parce que paresseux, nous pourrions leur montrer, que grecs, nous le sommes dans une dimension héroïque. Nous serions alors les Ulysse, les Achille, Andromède de la Suisse en accueillant les hordes de casseurs pour les faire marcher droit sitôt sortis de leur wagon CFF. Vu notre expérience du G8, notre expertise en matière de castagne, Genève ferait merveille. Vu qu'Ueli Maurer pense que sans les Gripen on ne peut assurer la sécurité en helvétie, nous pourrions lui montrer qu'avec de bonnes vieilles matraques on y parvient très bien, tout en étant économe. Vu que Christoph Blocher nous pense moins patriote que le reste de la Suisse: en organisant la prochaine finale de la coupe de Suisse, notre lustre national brillerait de mille feux. Vu que nous n'avons pas réussi à obtenir l'organisation de la fête fédérale de lutte et de jeux alpestres...

La pelouse de la Praille vaut bien la prairie du Grütli

Vu que le lundi de Pâques, les genevois sont loin de leur ville. Vu que les commerces sont fermés, il n'y a pas grand chose à y casser. Vu le manque d'animation au bout du lac à cette période de l'année, vu l'ennui qui y règne. Vu qu'une Confédération, c'est des cantons souverains, on pourrait bien faire un tournus de temps à autre. Au Conseil Fédéral, c'est pas toujours un Bernois qui préside, non? Vu qu'une coupe de Suisse qui se jouerait en différents lieux, une fois l'an, dans chaque zone linguistique, ce serait symboliquement puissant. Vu que Zürich a réussi cette année le doublée Football + Hockey, qu'elle est en plus championne Suisse des hooligans, on ne va quand même pas tout lui laisser. Vu que la pelouse de la Praille vaut bien la prairie du Grütli. Vu qu'on se fait toujours avoir lors des élections...

...Vu que nous avons un Conseil d'Etat consensuel et mou

Vu toutes ces bonnes raisons, il faudrait juste un Conseil d'Etat réactif, créatif, prêt à bondir, osant la polémique et prenant des risques, pour que Genève organise la prochaine finale de coupe Suisse de football.

Vu que nous avons un Conseil d'Etat consensuel et mou.

Vu la grande force d'inertie du Grand Conseil.


Vu le train présidentiel actuel avec la locomotive du tout sécuritaire et ses wagons pesants. Vu qu'ils n'oseront pas se lancer dans un pari aussi fou que de contenir 50 hooligans et bousculer la Berne fédérale.  

On peut penser que :

Berne continuera d'organiser une finale de coupe qu'elle ne veut plus. 

Et Genève d'avoir un joli stade vide dont elle ne sait que faire.

On parie une schublig?

 

Crédit photo: Michel Bobillier 

http://blog.athos99.com/

07:35 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : foot, genève, coupe de suisse, berne, hooligans | |  Facebook |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.