sylvain thévoz

10/04/2014

Cornavin: et au milieu du centre commercial passent des trains

nouvelle gare,nouveau centre commercial,architecture,perteUn vendeur de bonbons, un pressing, une pharmacie, un lounge, des fleuristes, des cafés.. et puis quoi encore? La  gare Cornavin, au fur et à mesure que les échafaudages sont retirés apparaît pour ce qu'elle est désormais: un grand centre commercial au milieu duquel circulent des trains. Ne vous étonnez pas d'être entassés comme des sardines, ne vous offusquez pas d'être mis en boîte, il fallait bien faire de la place pour les boutiques, réduire l'espace pour augmenter les surfaces commerciales... Vous avez cru avoir une gare fonctionnelle? Raté, vous héritez d'un centre commercial style néo-romain, archi-pompeux, à qui il manque juste une fontaine ou une cascade en sagex pour être un gros Mall américain.


nouvelle gare,nouveau centre commercial,architecture,perteLe commerce au centre les voyageurs à la marge

Ne vous étonnez pas si, dès qu'il pleut, vous glissez sur un sol inadapté et risquez de tomber, les CFF ne s'arrêtent pas à ce genre de détails. L'important, c'est que ça aie de la gueule, pas que ça tienne la route. Ne cherchez pas des toilettes, il n'y en a pas. Vous voulez uriner? Consommez. Allez prendre un café dans un lounge de la gare. Ne pensez plus fonctionnel, utile, résistant. C'est le modèle Ikea qui domine. Passez devant toutes les boutiques avant d'atteindre votre train... et si possible manquez-le. Ce sera toujours du temps de consommation en plus avant les quais. Si vous pouviez même perdre votre chemin avant d'atteindre le train, ce serait juste parfait. Ce n'est pas qu'on est trop nombreux (cf.Ecopop) c'est que l'humain n'est plus au centre. Business oblige.  

nouvelle gare,nouveau centre commercial,architecture,perteUne gare pour vous désorienter

Il y a plus d'indications de marques commerciales que d'indication pour les quais. Plus d'écrans qui vantent des bonbons mentholés que les horaires des départs. Perdez-vous dans les couloirs, style pyramide ou mausolée, vous trouverez peut-être la chambre royale $$$$$$$ dans les couloirs couleur sable. Le plus court chemin entre le commerce et le consommateur est de le garder prisonnier. Oubliez la lumière vous qui rentrez dans cette gare, celle du jour est inatteignable. Vous auriez voulu un puits de lumière, une architecture éclairée, des lieux où vous asseoir? Seuls les casinos sont plus hermétiques que cette boîte; et les prisons plus inhospitalières.... quoique: la nouvelle prison de Curabilis pensée dans les années 70 a une architecture plus ronde, voluptueuse que Cornavin. Et pour sûr on y sera moins à l'étroit que dans cette gare, puisque l'on construit maintenant plus de places de prison qu'il n'y de criminels. Cela doit être parce que l'emprisonnement rapporte aussi du fric... à tout le moins, un capital électoral. 

nouvelle gare,nouveau centre commercial,architecture,perteLes CFF font du fric la police fait le ménage 

Oh ça brille oui, c'est tout brillant, joli, ça en fait presque mal aux yeux. C'est plein de lumière artificielle. La police fait ses rondes. Ici, c'est comme un duty free sans les portiques, pas besoin de passeports, mais faut avoir du fric pour y entrer. Un espace public? Plus très sûr. Ici seuls les consommateurs-voyageurs sont les bienvenus. Les autres: qu'ils dégagent, ou alors la police s'en charge. Les rondes sont continues. Si l'architecture n'a pas réussi à faire déguerpir les pauvres, pour sûr la force y parviendra. Il ne faut pas gêner la mobilité. Il faut des espaces publics suffisamment froids et inconfortables pour qu'on aie uniquement envie d'y passer... ou d'y acheter. Comme le dit si bien le dicton, la mobilité: c'est de l'argent, et Cornavin en est une clinquante illustration.

Conclusion: Afin que les prochains grand projets architecturaux à Genève ne se fassent pas sur le dos des publics réduits au rang de purs consommateurs ou de bovidés pressés se frayant un chemin dans des enclos brillants, mobilitons-nous.   

12:00 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : nouvelle gare, nouveau centre commercial, architecture, perte | |  Facebook |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.