sylvain thévoz

26/12/2013

Sur les traces de la comète Christmas

Je brasille sur les traces de la comète Christmas.

Noël: quel trip, quel voyage. C'est fait, je peux retirer mon casque?

Il y a eu des astéroïdes errants, des passages rapides de pierres brûlantes: tu as entendu ce que je viens de te dire ? Non. Quoi? .... (long silence) Tu as entendu ce que je viens d'entendre, toi? Non.

(famille d'autistes)

Pourtant, on s'était entraîné, avait fait les exercices de musculations prévus: savoir se retourner en toute situation, emporter des provisions au cas où, des réserves d'oxygène, savoir s'éjecter si nécessaire, se replier vers la cabine protégée: pressuriser / dépressuriser/ prendre de la distance (entre Mars et Pluton les distances temps / espace se calculent autrement. Et il y a de l'oxygène).

Se préparer à regarder Drucker, le JT, les chants de Noël, se faire les dents sur les biscuits, entendre les vieilles bringues familiales, c'est Noël aussi, ça fait partie du décor, du voyage. Même Morisod j'étais prêt. J'étais blindé. 

Il y a eu des trous noirs, des espaces intercalaires: de grands espaces calcaires. 

-Long monologue- (famille de bavards, faut jouer des coudes pour en placer une)

- Passe-moi la dinde, passe-moi le sel.... tu es dans la lune ou quoi?

- Oui! (C'est une jolie position de repli, pas si inconfortable. Même si les chinois y vont maintenant)

ding ding ding la cuillère sur le verre, petit discours, cadeaux rassemblés sous le sapin. Pourquoi ce vieux chant de Noël sonne toujours si deuxième guerre mondiale? Et pourquoi toute réunion familiale te fait très vite penser au film Festen de Vinterberg (1998)?

Einstein et Noël

En très grande altitude il n'y a pas de vents, plus de courants mais il s'étire une dimension intemporelle. C'est peut-être ça la constellation familiale. Prendre de la distance? Une ou deux années lumières, cela pourrait être suffisant. Mmmmh va savoir pourquoi ces planètes s'attirent. Rester en orbite, amerrir? subir l'attraction? Attirer à soi? Il dit: j'ai toujours eu le sentiment de ne pas être le fils de mes parents, de ne pas appartenir. Peut-être que j'étais un enfant de la lune, un martien... qui m'a déposé là? On dit qu'Einstein a découvert la relativité un soir de Noël. Tu crois que c'est vrai?

- Tiens, un nouveau petit garçon dans la famille. Tu n'as toujours pas d'enfants toi? - Non- Pas encore. Mais tu as 45 ans? Comment tu vas faire?  (La famille c'est la 4e dimension)

La tante n'est pas venue cette année.

Le cousin mort non plus (par définition), mais de lui, on ne parlera surtout pas.

On lui a quand même laissé son assiette vide au bout de la table.

Surtout: éviter de discuter politique pour ne pas bousiller le repas. Mais alors pourquoi est-ce toujours l'oncle front-national qui commence avec "juste une blague" sur Taubira ?

La mère range les couteaux. Il reste le sapin (ça peut faire très mal)

On se retrouve à trois dans la cuisine, toujours les mêmes. Etrange. Pourquoi?

Elle a le même âge que ma mère, pourtant elle sort avec mon frère.

Elle est plus jeune que moi, elle sort avec mon père (après tout, pourquoi pas, mais je serai pas sa copine)

Pourquoi est-ce que cet oncle on ne l'invite jamais? Je t'expliquerai. Ah oui.

ça brasille sec sur les traces de la comète Christmas, ça brûle même, Peut-être est-ce pour cela que ça brille.

Mange mange encore mon petit (j'ai 45 ans) : noix, chapons, foie gras, champagne, ce n'est pas de la nourriture de cosmonaute ou de martien, ça, c'est de la bonne nourriture humaine, bien terrestre. Mange, mange encore. Un bout du père un bout de la mère un bout du frère et de la soeur, du lard du cousin, un bout de ta nouvelle femme... elle fait partie de la famille maintenant.

Et si Noël était une fête archaïque et cannibale ? Anthropomorphique jusqu'à l'os. Miam miam. Elle l'est, évidemment. Miam miam.

On se ferait des cadeaux pour ne pas se dévorer? Je regarde ce DVD comme un pithécanthrope. Ce jeu de dés comme un sanglier... il ne rentrera pas dans ta sacoche. Encore le même parfum? (pas encore fini celui des deux années passées) - Merci beaucoup- 

Il y a ce livre de W.G Sebald "de la destruction comme élément de l'histoire naturelle" que tu lis rapidement avec celui de C. Delbo: "Auschwitz et après"; les deux en parallèle, c'est quelque chose de très très troublant, donne le vertige, mais on ne va pas gâcher la fête, c'est Noël après-tout. Drucker a fait un millième lifting, et il faut être heureux... a tout le moins joyeux. L'humanité fête. Une partie tout du moins. Vu de l'espace, ça fait tout drôle.  

Il y a parfois un os qui ne passe pas, prends alors la moelle, suce-la, mais attention aux éclats d'os, aussi aux escarbilles du feu, le sapin pourrait brûler rapidement. Le danger est partout. Retire tes marrons du feu, doucement, doucement. Il est l'heure de rentrer, de revenir. La navette va atterrir. Le dernier train partir. 

Pluie d'étoiles, ou alors c'est le champagne qui luit.

Pluie d'étoiles, ou alors c'est les coups (de minuit)

Je n'ai rien bu, pas besoin. L'ivresse, c'est vain. Je détache ma ceinture. Retire le casque. 

L'ivresse des profondeurs, elle est connue. L'ivresse de l'altitude un peu moins.

A Noël, je me fais toujours prendre. J'en redemande.

Il faut croire que j'aime ça. Noël: famille ou masochisme? Un peu des deux.

L'année prochaine c'est promis, j'arrête.... enfin, non, je recommence

à

faire

la

fête.

 

Comète (gr.komêtes, chevelu) Astre du système solaire formé d'un noyau solide rocheux et glacé, qui au voisinage du Soleil éjecte une atmosphère passagère de gaz et de poussières à l'aspect de chevelure diffuse, s'étirant dans la direction opposée au Soleil en une queue parfois spectaculaire.

Noël: Solstice d'hiver: Epoque de l'année ou le Soleil, dans son mouvement apparent sur l'écliptique, atteint sa plus forte déclinaison boréale ou australe.


11:56 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.