sylvain thévoz

15/11/2013

L'important c'est de pouvoir participer

L'académie de football, et le stade d'Al-Bireh financés par la FIFA, la France et l'Allemagne, a été inauguré non terminé en grande pompe en avril 2011 par Joseph Blatter et Lilian Thuram. Il a fière allure. Malgré l'attaque de la colonie de Psagot située sur la colline en vis-à-vis qui a exigé sa démolition ainsi que l'académie de football, le stade est là. L'argument des colons était le suivant: la présence de milliers de palestiniens dans le stade pourrait constituer une menace pour la colonie, avec d'éventuels jets de pierres. Les lumières du stade empêcheraient aussi les hélicoptères d'intervenir en cas de trouble. L'argument fait amèrement sourire quand on voit que cette colonie est distante d'environ 1km, située sur une colline qui surplombe le stade, entourée de gardes et de barrières. La construction du stade a donc d'abord été stoppée par l'état d'Israël, qui a ensuite délivré un ordre de démolition. Pour l'instant, le futur du stade demeure incertain.

Il n'y a toujours pas de piste d'athlétisme en Palestine. Les athlètes s'entraînent dans la rue. Pas de stade, de lieu pour faire du saut à la perche, pas des haies, etc., le comité exécutif olympique palestinien n'a jamais pu se réunir. Ses membres n'ont jamais reçu les autorisations nécessaires pour le faire; résidant entre la bande de Gaza et la Cisjordanie. Ils se téléphonent... 

Nous voulons jouer

C'est ce que disent les responsables sportifs palestiniens et les joueurs. Nous voulons jouer, tout simplement. ll y a environ 300 clubs de sports en Palestine, 180 clubs de football, une administration, une ligue professionnelle. Tout cela s'est construit à partir de 1998 et la reconnaissance de la fédération palestinienne de football par la FIFA. En tant que membre de l'association, la fédération palestinienne devrait avoir les mêmes droits que tous les autres membres. Ce n'est malheureusement pas le cas.

Les joueurs de football, par exemple, ne disposent pas d'installation pour jouer à domicile. L'équipe nationale joue au Qatar, à Dubaï. L'équipe ne peut pas rentrer chez elle, pour des "questions de sécurité", décidées par israël. Mais lesquelles? Des joueurs de foot qui veulent jouer ensemble! Les entraves à la circulation sont nombreuses. Coachs retenus aux frontières, joueurs qui ne reçoivent pas leurs permis d'entrée. Le dernier entraîneur de l'équipe, un français, avait reçu un permis de 3 mois, puis 1 mois, puis de quelques semaines. Difficile de préparer son équipe dans ces conditions. Le coach actuel, un homme jovial et vif à la petite moustache, jordanien, est resté bloqué trois mois en Jordanie. Il a finalement reçu un court permis de résidence. Au terme de celui-ci, il devra ressortir du pays et redemander un visa, etc., les joueurs des équipes africaines et d'Amérique latine sont fréquemment retenus au douane. Le fait qu'elles viennent jouer en Palestine s'apparente pour Israël à une forme de reconnaissance internationale. Et c'est dangereux. Un match, parmi tant d'autres, Palestine-Mauritanie a dû être annulé en 2012. 8 joueurs palestiniens ont été retenus aux douanes avant d'être libéré .. le jour même du match. Fair-play? En janvier, lors du championnat des moins de 14 ans, l'armée israélienne a envahie le terrain et empêché le match d'avoir lieu. Les gamins voulaient juste jouer au foot. Fair-play? Lors du voyage en Iran de l'équipe nationale, cette dernière est retenue aux douanes. Au retour, même chose :"pourquoi êtes-vous allé à Téheran? - Pour jouer au football. Pourquoi jouez-vous au football? - ... - attente durant 8 heures. Personnellement, je n'aime pas Téhéran dit le coach, je suis un entraîneur, je veux juste pouvoir entraîner, et que mon équipe joue.

Dans les ligues inférieures tout est aussi ardu. Se déplacer de Jéricho à Tubas, de Hébron à Ramallah est un casse-tête. Impossible de savoir si le match pourra avoir lieu ou non. Les arbitres sont retenus, les gardiens, les entraîneurs. Ils n'arrivent pas à l'heure du match, bloqués aux checkpoints. Match annulé parce que : Où allez-vous? A Naplouse. Pour faire quoi? jouer un match de football. Pourquoi? Pour jouer au football. Pourquoi? .... - attendre 4 heures pour la vérification des documents-

Equipements

La FIFA a envoyé du matériel, des chaussettes, des T-shirts, des Cd et des flips-charts a la palestine, qui y a droit en tant que membre. L'envoi a été bloqué au port d'Ashdod par Israël et renvoyé à la FIFA pour "raisons de sécurité". Le Qatar a envoyé 82 boîtes de T-shirts. 58 ont été détruites. Le reste est arrivé détérioré. Fair-play? Platini était en Palestine en 2010. Il a promis des ballons et du matériel d'entraînement. Le container a été refusé par les douanes israéliennes durant 6 mois. Les Palestiniens ont payé 52'000 dollars pour recevoir leur cadeau d'une valeur de 6000 dollars par le patron de l'UEFA. Un cadeau, ça ne se refuse pas. 

Un marathon pour la paix

Ce jeudi, le marathon de Jérusalem a eu lieu. Pour des "raisons de sécurité" il a dû être limité à 9km. Il a traversé 2 camps de réfugiés, et longé le mur, un checkpoint. C'était le quatrième du nom. Tous les concurrents n'ont pu être au départ pour "raison de sécurité", ils ont été bloqués ici et là. L'arrivée a eu lieu dans le stade Faissal-Al-Husseini, où les coureurs ont effectué 5 tours pour rendre hommage aux 5 anneaux olympiques et à la devise du comité "l'important c'est de participer".

De pouvoir participer, oui.


Article 3 des statuts de la FIFA: Toute discrimination d'un pays, d'un individu, ou d'un groupe de personnes pour des raisons de couleur de peau, d'origine ethnique, géographique ou sociale, de sexe, de langue, de religion, de conception politique ou autres, de fortune, de naissance ou d'autre statut, d'orientation sexuelle ou pour toute autre raison est expressément interdite, sous peine de suspension ou d'exclusion.

 

 

09:16 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.