sylvain thévoz

04/10/2012

Le sexe de ma Constitution

Si le Matin fait sa manchette en mesurant la longueur des sexes des Suisses, la nouvelle Constitution que l'on va voter à Genève le 14 octobre est moins sexiste. Elle ramène les sexes masculins à leur juste proportion: celui de la complémentarité. Ainsi l'article 15 affirme que la femme et l'homme sont égaux en droit en précisant surtout, et c'est une nouveauté, que la loi pourvoit à l'égalité de droit et de fait en particulier dans les domaines de la famille, de la formation et du travail. Ainsi, ce n'est pas le plus gros pénis ni le plus long ni même le pénis tout court qui l'emporte désormais. Mais c'est le lien et le bon lien entre les sexes. La nouvelle Constitution :un véritable aphrodisiaque législatif. 

On peut comprendre que certains esprits rétrogrades s'échauffent, que la nouvelle Constitution leur hérisse les poils en mettant un frein à la domination d'un sexe sur l'autre. Mais de là à charger sous la ceinture comme la ligue suisse contre la vivisection et pour les droits de l'animal en tirant à vue sur la nouvelle Constitution c'est se prendre pour des gorilles. Affirmer que la nouvelle Constitution réintroduit la chasse, c'est souffrir de gesticulations précoces, car la seule chasse que la nouvelle Constitution réintroduit, c'est celle au mâle dominant. Et le seul animal que la LSCV défend avec sa position c'est le bon gros bourrin sexiste et homophobe. Hi Han.  

L'article 15 de la nouvelle constitution affirme aussi que nul ne doit subir de discrimination du fait notamment de son origine, de sa situation sociale, de son orientation sexuelle, de ses convictions ou d'une déficience. La nouvelle Constitution met donc à poil ceux qui, sous couverts de libre opinion, s'en prennent aux orientations sexuelles. Elle inscrit ces différences dans le cadre des droits humains et en garantit, enfin, leur inscription dans un texte de loi qui couvre la société dans son ensemble.  

Le sexe de la nouvelle Constitution est le bon. Et comme le dit le proverbe, quand le sexe va, tout va. Il est bon de dire oui oui oui et encore, OUUUUI. Il sera bon d'embrasser la nouvelle Constitution le 14 octobre pour plus d'égalité entre les sexes et moins de discriminations en liens avec l'orientation sexuelle. Au nom de quoi et pourquoi devrions-nous nous priver de ce plaisir?

00:22 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.