sylvain thévoz

25/09/2012

Swastika à la Seymaz

IMG_1460.JPGSale vision vendredi, sous le cycle de Seymaz, une petite bicoque couverte de graffitis: une swastika, le sigle des SS, le signe du kkk couvrent le mur. Depuis la route de Myranie, ça se voit bien, les automobilistes ne peuvent pas rater ça. Mais depuis combien de temps ces inscriptions le recouvrent, trois jours, une semaine, un mois? Quelqu'un a-t-il contacté la mairie de Chêne-Bourg, la police municipale, qui s'en soucie? Swastika le long de la Seymaz, pas de réaction visible en retour. On banalise, on fait comme si de rien? Tumeur sur un mur blanc, ce stigmate, le manque d'empressement pour l'effacer, que raconte-t-il de la réactivité citoyenne, de la tonicité de noss anti-corps sociaux?  

Lire la suite

21:06 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |  Imprimer | | |

16/09/2012

Les poumons de ma constitution

2112, on fête les cent ans de l'adoption de la Constitution genevoise dans la joie. Les quais de la rade sont bondés, les gamins jouent aux cyclistes et aux klaxonneurs. On se rappelle avec perplexité, qu'ici et là il y avait une route, un parking, des ponts routiers. Comme les archéologues déterrent des os d'australopithèques et les astronautes un caillou d'une planète lointaine, on a de la peine à croire qu'il y a cent ans, régnait le tout bagnole, que des centaines de kilomètres étaient dévolus à des bandes de bitumes coûteuse qu'il fallait sans cesse remplacer; que les piétons, les cyclistes étaient entassés sur des trottoirs pour laisser la place aux véhicules à moteur.

Lire la suite

10:47 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : constitution genevoise, rues piétonnes, pollution, genève, utopie | |  Facebook |  Imprimer | | |

15/09/2012

Bugs Bonny

"Hé quoi de neuf doc?" Eh bien, la campagne du 4 novembre pour le cinquième siège du conseil administratif ne sera pas une formalité ni une chasse à courre pour la droite. Bugs Bonny s'est porté candidat, poil à gratter du sérail politique, l'homme est un animal politique, un passionné au coeur tendre. Certes, il n'a pas de parti derrière lui, aucunes logiques d'appareil, de loges ou de confréries. Pas le soutien des petits copains de l'immobilier ou l'appui de patrons de la banque. Sa besace semble vide. Mais lorsque les logiques de partis sont pesantes et jouent contre le candidat désigné, c'est finalement une opportunité de ne pas en avoir.   L'engagement de Bugs Bonny dans le monde associatif donne à sa candidature une légitimité forte.  Sa profession d'enseignant une proximité et le contact du terrain. Candidat au courage et à la conviction, son insolence fait plaisir à voir et déjà grincer des dents. Car cette fois, c'est le lapin qui va braconner sur les terres du chasseur et dévorer sa laine de centre-gauche, remplir son terrier des carottes cultivées ici et là, à gauche jusqu'à l'extrême gauche, pour lui. 

 

Lire la suite

01:23 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : didier bonny, candidature, conseil administratif, ville de genève | |  Facebook |  Imprimer | | |

09/09/2012

La langue de ma Constitution

images.jpgComment va ma nouvelle constitution? Si une nouvelle constitution est l'adoption symbolique d'un nouveau corps social, avant de revêtir une nouvelle peau, je voulais la soumettre à une auscultation attentive des contours et organes qu'elle contient. Serait-elle bonne? Serait-elle mauvaise? Pire ou meilleure que l'ancienne? Comment la lire? Avant que le peuple ne choisisse son contenant fondamental -14 octobre-, ça méritait un examen individuel. Nul n'est prophète en son pays. Les intérêts biaisent le regard. Sur l'exemple des lettres persanes de Montesquieu, je devais trouver mon persan à moi, un étranger au serail, qui pourrait voir ce corps avec distance et un peu d'ironie.

Lire la suite