sylvain thévoz

05/12/2011

Indignes ou indignés? Bastion-HUG.

001.JPGPour s'indigner aujourd'hui, faut-il être indignes, retirés de la marche bien pensante, mis de côté (et il y a plusieurs manières d'être à côté, sur ce point,l'économique ne prime pas)? Les indignés, retranchés aux Bastions, sont indignes, car ils réclament avant tout ce qui ne se calcule pas, ne se monnaie pas. Aujourd'hui, réclamer cela, c'est un vrai sacrilège. Qu'exigent les indignes? Une visibilité, une reconnaissance, en somme: une dignité. Des queues de cerise, quoi! Mais ils la réclament pour tous et toutes. Pour certains, ce mouvement est proprement hallucinant ou alors anodin. Les intérêts des intéressés se moquent bien de cette revendication. Mais attention, demandez aux grévistes des HUG ce qu'il en est des rapports de force quand on touche à la dignité et qu'en plus on la monnaie et c'est un autre chapitre.

Lire la suite