sylvain thévoz

22/09/2011

Esprit es-tu là?

« Au Nom de Dieu tout puissant » ainsi commence le préambule de la Constitution fédérale. Il ne s’agit pas ici de réifier ou réanimer le Dieu chrétien, ni de savoir s'il est mort ou non, mais plutôt d'interroger les valeurs spirituelles placées au coeur des conduites et comment elles les inspirent au quotidien. Devant la dureté du quotidien, le doute s'installe. Esprit es-tu là? Comment continuer de servir le bien commun plutôt que l’intérêt particulier, la solidarité des liens plutôt que la compétitivité individuelle; l’inaltérable valeur de l’être humain plutôt que sa marchandisation forcenée et son mésusage comme produit d’entretien jetable? Esprit, es-tu là? Qu'est-ce qui tient? Une révolution éthique semble en route, mais elle ne se fera pas sans une prise de conscience politique inspirée et dans la confiance (du latin cum-fides, avec foi). L’engagement en est la clé. A nos yeux, si le socialisme en est un, il est une spiritualité.


Gregory Bateson écrivait : « La réalité est affaire de foi ». Sans la croyance profonde dans un vivre ensemble inclusif, tenant compte des différences de chacun et de ses potentiels comme de ses difficultés, nous demeurons dans l’ère de l’homme unidimensionnel décrié par Herbert Marcuse. Cette violence continuera de jaillir sous forme de symptômes sociaux. Légitimités destructrices, expulsions de boucs émissaires, passages à tabac gratuit, augmentations des problématiques psychiatriques et sociales. Quel rôle politique la spiritualité jouera-t-elle à l'avenir? Quelles responsabilités éthiques permettront de s’impliquer, s’engager, en vue d’un changement sociétal qualitatif? Le psychiatre Gérard Salem ouvre une piste quand il écrit : « la spiritualité est la relation qu’un sujet s’autorise à la surprenance, à la sienne propre, à celle d’autrui comme à celle du monde » Quelle meilleure définition de la spiritualité que celle de la surprenance! Surprendre et se laisser surprendre, n'est-ce pas un acte de foi? Les bulles spéculatives peuvent éclater, le matérialisme historique est entré dans une ère de lévitation.   

00:13 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : spiritualité, religions, république, politique | |  Facebook |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.